Chez Clem...

07 avril 2014

Des boulettes et des galettes


C'est vrai, ce blog est quasi désert depuis des mois. Vous vous êtes peut-être même dit que, débordée par la vie de famille, j'avais cédé aux sirènes de la pizza surgelée. Eh bien non, j'étais juste occupée à façonner des galettes et des boulettes et à forcer mon mari et mes enfants à goûter, encore et encore, ces petites choses un peu suspectes. Ambiance. Souvenez-vous, en 2011, mon cobaye attitré avait avalé vaillamment 12 kilos de tofu soyeux . Fallait-il qu'il m'aime. Il ne m'a toujours pas quittée - entre temps, il y a eu les crêpes

 



BGV boulettes 300 10cm 

 

 

Dans mon petit dernier, vous trouverez donc 26 recettes de boulettes et de galettes gourmandes, exotiques ou rustiques, croustillantes ou moelleuses, à la vapeur ou en brochettes, fourrées au fromage ou aux super aliments, crues / deshydratées ou, inévitablement, enrobées de chocolat. Simples, rapides et saines. Car je le répèterai pour les siècles des siècles : rien de plus facile que de bien manger !


En exclusivité, la preuve par l'exemple avec ma recette préférée : des boulettes fondantes et toutes crues, au sarrasin fraîchement moulu et à la purée de noisette. Quatre ingrédients, 5 minutes de préparation, le plein de minéraux et un glaçage au chocolat pour encore plus de plaisir. Pas de poudre / beurre de cacao cru? Achetez-les chez Rrraw avec -10 % (code CHEZCLEM), ou faites un glaçage traditionnel, c'est par ici !


 

Boulettes fondantes noisette et sarrasin
Glaçage au chocolat cru

 

026_boulettes fondantes_MG_5687   

 

Pour une douzaine de boulettes :

40 g de sarrasin non grillé
100 g de purée de noisette
1 cuil. à soupe de sirop d’érable
2 gouttes d’huile essentielle d’orange douce

Pour l’enrobage au chocolat :
50 g de beurre de cacao (ou d’huile de coco)
20 g de sucre intégral
40 g de poudre de cacao non sucrée (crue si possible)

Préchauffer le four à 200 °C (th. 7).

Torréfier le sarrasin 2-3 min. dans une poêle sans matière grasse. Laisser tiédir et moudre finement avec un petit mixeur ou un moulin à café électrique.

Mélanger la purée de noisette avec le sirop d’érable et l’huile essentielle d’orange douce. Ajouter le sarrasin et bien mùélanger. Former délicatement des boules de la taille d’une petite noix.

Confectionner le glaçage : faire fondre le beurre de cacao à feu doux. Mélanger avec le sucre intégral et la poudre de cacao tamisée. Tremper les boulettes dans ce glaçage, les disposer sur une assiette et placer quelques minutes au réfrigérateur afin que le glaçage prenne. Les tremper de nouveau dans le chocolat fondu si vous souhaitez un glaçage plus épais. Conserver une semaine au réfrigérateur.

 

 

 

 

   

Posté par plaisirsante à 16:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]


24 mars 2014

Tartelettes crues aux poires, caramel d'orge et cacao


Depuis que je me suis lancée dans la pâtisserie crue et que j'ai découvert que c'était bien meilleur que ce que j'imaginais, je bidouille souvent des petits desserts avec les fonds de placards. Parce qu'un des gros avantages de la crusine, c'est que c'est ultra rapide... puisqu'il n'y a pas de cuisson !

Prenez la tartelette par exemple : on mixe des oléagineux (amandes, noisettes, noix de Grenoble ou du Brésil) avec des fruits secs (dattes, figues, bananes) pour la croûte, et on y ajoute des fruits au choix, éventuellement sur une couche de crème. Même pas besoin de sucre puisque les fruits secs en sont pleins. Une fois le coup de main pris, cela ne vous demandera pas plus de 5 minutes.

Pour ces tartelettes aux poires, j'ai mixé des amandes avec des dattes, et préparé une petite crème à la purée d'amande, au malt d'orge (à shopper en magasin bio pour son petit goût caramélisé, mais vous pouvez le remplacer par du sirop de riz) et un peu de poudre de cacao cru. Mouillez bien vos mains avant d'étaler la crème car elle colle aux doigts...

Je vous préviens, vous allez voir surgir plein de petites tartelettes crues sur ce blog avec les fruits d'été !

 

 

IMG_6107 R

 



Tartelettes crues aux poires,
Crème au caramel d'orge et cacao

Pour 2 personnes
 

50 g d’amandes non mondées
4 dattes dénoyautées (60 g environ)
2 grosses cuil. à café de sirop de malt d’orge
2 grosses cuil. à café de purée d’amande blanche
1 grosse cuil. à café de poudre de cacao cru
½ poire bien mûre


Mixer grossièrement les amandes, ajouter les dattes et mixer de nouveau. Bien tasser dans le fond de petits cercles à pâtisserie ou de moules à tartelettes (diamètre 7,5 cm environ). Mélanger le malt d’orge avec la purée d’amande et le cacao en poudre. Répartir sur les fonds de tarte en appuyant avec les doigts humides. Laver et découper la poire en lamelles et les répartir sur les tartelettes. Laisser prendre 20 minutes au réfrigérateur (facultatif) et consommer.





IMG_6113 R

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 21:39 - Commentaires [9] - Permalien [#]

15 décembre 2013

Chocolat cru vitalité, à la coco et aux pépites d'acérola

 

L'acérola*** est une petite cerise extrêmement riche en vitamine C (20 à 30 fois plus que l'orange), aux propriétés tonifiantes et antioxydantes et au délicieux petit goût acidulé. En hiver, on la consomme d'ailleurs souvent sous forme de complément alimentaire. Celle que l'on peut se procurer chez Sol Semilla sous forme de poudre crue (donc nutritionnellement intacte et parfaitement assimilable) est la plus pure du marché. Mais elle a un petit "défaut" : cette particularité lui donne une fâcheuse tendance à s'agglomérer en petits blocs croquants difficiles à dissoudre *. Il a donc fallu que je trouve un moyen d'utiliser telles quelles ces jolies pépites dorées... Voire même, d'en faire un avantage !

IMG_6078 Blog       

  

C'est ainsi que sont nés ces petits chocolats fondants truffés de pépites d'acérola. Je ne vais pas vous reparler du cacao cru***, vous commencez à connaître mon avis sur la question. Tout ce que je peux dire, c'est que ça fait des mois que j'essaie de faire du chocolat cru et que je crois que j'ai enfin réussi ! Ces petits cubes sont si fondants qu'ils évoquent les truffes et contrastent délicieusement avec les morceaux d'acérola, croquants et acidulés. Quant au parfum de coco, il est présent mais pas prédominant car le parfum de l'huile est beaucoup plus subtil que celui de la noix de coco râpée.

 

IMG_5952 Blog   IMG_5981 Blog     

Quelques petits détails avant de vous lancer : 

- Ne faites pas l'impasse sur la lécithine : elle joue le rôle d'émulsifiant et permet d'obtenir un chocolat lisse et non granuleux. Choisissez-la bio afin d'éviter les OGM : la mienne est de la marque Melvita. 
- L'huile de coco fond instantanément à température ambiante, surtout au contact des doigts : conservez ces bouchées au frigo et ne les sortez que pour les déguster (elles peuvent passer 30 minutes dehors, mais pas plus!). Vous pouvez aussi faire moitié-moitié avec du beurre de cacao cru pour une texture légèrement plus croquante. 
- N'hésitez pas à varier les formes : vous pouvez aussi couler votre préparation dans des moules à chocolat, en faire de petites truffes rondes à rouler dans du cacao cru ou de petites barres gourmandes. Et bien sûr, de jolies cadeaux gourmands pour Noël !

 

IMG_6058 Blog        IMG_6045 Blog    

    

*** Je vous rappelle que vous aurez droit à -20% sur toute la boutique en ligne Sol Semilla avec le code CLEM&SOL, jusqu'à mercredi soir 23h59 : vous y trouverez le beurre et la poudre de cacao cru, l'acérola bien sûr, mais aussi plein de petits trésors pour faire le plein de vitalité. 

     

IMG_6066 Blog   

   

    

Chocolat cru à l'huile de coco et aux pépites d'acérola

Pour une quarantaine de petits cubes

100 g d’huile de coco
20 g de purée de cajou
10 cl de sirop d’agave
80 g de cacao cru en poudre
1 petite pincée de sel
1 cuil. à soupe de lécithine de soja
10 g d’acérola en poudre Sol Semilla


Faire fondre l’huile de coco à feu doux. Y ajouter la purée de cajou et le sirop d’agave et bien mélanger afin d’obtenir une préparation bien homogène. Ajouter le cacao tamisé, le sel et la lécithine et mixer jusqu’à ce que les grains de lécithine aient totalement fondus : la crème doit être parfaitement lisse. Ajouter l’acérola découpé en petits morceaux et mélanger. Verser dans un récipient d’environ 13 cm de coté, chemisé de papier sulfurisé et placer au réfrigérateur pour 12 heures environ. Découpez en petits cubes avec un couteau bien tranchant. Conservez au réfrigérateur.

 

Logo SOL Semilla_Couleur   

    

* D'autres idées pour utiliser les pépites d'acérola ?

- Sur une salade ou une assiette de crudités, avec un peu d'huile de colza et des herbes fraîches,
- Dans une salade de fruits (pas trop acides si possible : pomme, poire, banane, pêches ou abricots...),
- Sur une poêlée de courge, avec un peu de crème végétale,
- Dans un risotto, un plat de pâtes ou des céréales....
Quoi qu'il en soit, ne la faites jamais cuire pour conserver intactes ses merveilleuses propriétés !! 



 

Posté par plaisirsante à 23:21 - Commentaires [7] - Permalien [#]

12 décembre 2013

Un pain d'épices et des cadeaux !


J'ai enfin testé le véritable pain d'épices. Celui qui, selon la recette originale de Reims, ne contient ni oeufs, ni beurre. J'ai même choisi l'option radicale : pas de lait, pas de farine de blé. Uniquement de la farine de seigle, du miel, des épices et de l'eau. Après tout, il s'appelle "pain" et pas "gâteau" d'épices ! Eh bien je dois avouer que c'est assez bluffant, car après de multiples essais à la purée de potimarron, à la clémentine et à la purée d'amande ou à la courge chesnut et au sirop de pomme, je ne peux qu'avouer qu'il vaut largement les autres, et ce en 10 minutes à peine de préparation : fondant, ultra moelleux, parfumé... Pourquoi se compliquer la vie? 

 

IMG_5885 Blog    




Le petit truc en plus de ce crû 2013 est également très simple : j'ai remplacé une partie de la farine par de la poudre de caroube. La caroube est une plante péruvienne, dont on extrait la pulpe pour en faire une farine au délicieux parfum de caramel et de cannelle. Riche en mucilages, elle est extrêmement douce envers les intestins et l'estomac et favorise un bon transit. Elle apporte également de précieux nutriments (calcium, phosphore, fer, vitamines A et B)... Et surtout, elle se marie si bien avec le miel et les épices ! Pour plus d'informations sur la caroube, je vous invite à aller jeter un oeil sur le blog de Mely.

J'achète ma caroube, comme tous mes "super-aliments", chez Sol Semilla, une boutique spécialisée dans les poudres magiques, les écorces et autres petites baies amérindiennes aux pouvoirs extraordinaires. Chez eux, tout est pur, cru et délicieux : vous pouvez y aller les yeux fermés! J'ai d'ailleurs dans ma cuisine une petites étagère remplie de bocaux aux noms bizarres, dont je saupoudre chaque jour le contenu dans mon assiette, pour un supplément de goût et de vitalité.

Et comme c'est bientôt Noël, Sol Semilla vous offre 20% de réduction sur toute sa boutique en ligne, avec le code CLEM&SOL, jusqu'à mercredi 18 23h59 !

L'occasion de découvrir la caroube, mais aussi de faire le plein de poudre et de beurre de cacao cru pour réaliser mon Mars tout crude petites tartelettes au cacao cru, cardamome et cacahuète, ou de jolies truffes de Noël. Je vous conseille aussi leur acérola riche en vitamine C, leur açaï bourré d'anti-oxydants, la spiruline et la klamath, deux algues merveilleuses, ou la maca, un aliment "pleine forme", à disséminer dans les petits plats d'hiver. 



 

IMG_5889 Blog      IMG_5904 Blog     

 

 

Véritable pain d'épices... à la caroube 
 

200 g de miel (liquide si possible)
180 g farine de seigle
1 cc bicarbonate
1 cc d’épices à pain d’épice ( ou de mélange « 4 épices »)
20 g caroube


Préchauffer le four à 180 °C.
Dans une casserole, faire chauffer 140 ml d’eau, puis ôter du feu et y dissoudre le miel.
Dans un grand récipient, mélanger la farine avec le bicarbonate, les épices et la caroube. Creuser un puit et y verser le mélange eau-miel progressivement tout en remuant afin d’obtenir une pâte bien homogène. Verser dans un petit moule à cake beurré (ou huilé) et fariné, baisser le four à 150 °c et faire cuire 45 minutes environ, jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte bien sèche. Laisser complètement refroidir avant de démouler et de consommer (idéalement le lendemain), ou conserver quelques jours au réfrigérateur, roulé dans un torchon bien propre.




Logo SOL Semilla_Couleur  


Quelques idées pour cuisiner les super aliments Sol Semilla : 

- De l'acérola dans une vinaigrette à l'huile de colza et au jus de citron ou dans une tisane anti-rhume au miel et au gingembre,
- De l'açaï dans un jus de pomme frais,
- De la spiruline dans un risotto (une fois la cuisson terminée),
- De la maca, mélangée avec un peu de crème végétale, pour napper du potimarron rôti,
- De la griffe du chat dans un peu d'eau chaude pour une tisane detox,
... Et plein de recettes à venir sur ce blog !

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 21:56 - Commentaires [13] - Permalien [#]

04 décembre 2013

Le fondant magique au chocolat


Pourquoi magique ?

Parce que dans ce fondant il n'y a ni oeufs, ni farine, ni beurre. Il se prépare en moins de 5 minutes (hors trempage) et ne contient que 5 ingrédients. Ma botte secrète ? Les flocons de sarrasin...

C'est en préparant le petit-dej' de mon fiston (un bol de flocons de sarrasin mis à tremper la veille avec du lait végétal et agrémenté le lendemain de tout plein de petites choses), que j'ai découvert que ce mélange formait, en quelques heures, une pâte souple et très élastique et donc, pourquoi pas, une base parfaite de gâteau. J'aime beaucoup l'association du sarrasin et du chocolat, d'ailleurs je vous ai déjà fait le coup ici et . Mon premier test était donc tout trouvé! J'ai ajouté à ma crème de sarrasin du chocolat fondu, de la purée de noisette pour le goût et l'onctuosité et un peu de sucre intégral au délicieux parfum de caramel. Et c'est tout. Résultat : un fondant très fondant à la surface à peine chewy et au petit goût de Nutella. Miam!

 

IMG_5807 Blog  





Conservez ce gâteau au frais, 48 heures maximum dans un linge propre ou du papier film, mais pensez à le sortir 30 minutes avant de le consommer car il a tendance à durcir au frigo.  Quoi qu'il en soit, c'est à peine tiède, à la sortie du four, qu'il donne le meilleur de lui-même. Vous pouvez d'ailleurs diviser les quantités par deux et en faire de petites portions individuelles en ramequin, à condition bien sûr de réduire le temps de cuisson (15 minutes environ).

La prochaine fois, je teste ma pâte de sarrasin avec des fruits et des épices ou, pourquoi pas, en version salée... 



IMG_5797 Blog    

Fondant magique sarrasin-chocolat

Pour 4 à 6 personnes

100 g de flocons de sarrasin
250 ml de lait d’avoine
150 g de chocolat noir
60 g de sucre intégral
50 g de purée de noisette
 

Mélanger les flocons avec le lait et laisser reposer 4 heures minimum au réfrigérateur (toute une nuit si vous le souhaitez). Faire fondre le chocolat avec 1 cuil. à soupe d’eau, puis le mélanger avec le sucre et la purée de noisette. Ajouter la crème de sarrasin et bien mélanger. Verser dans un petit moule huile et fariné et faire cuire 30 minutes environ à 180 °C : la lame d’un couteau doit ressortir légèrement humide. 

 

   

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 11:37 - Commentaires [36] - Permalien [#]



18 novembre 2013

Barres chocolat-caramel, toutes crues !


Malgré ce très agréable temps de novembre, je me suis pas mal penchée ces dernières semaines sur la pâtisserie crue. Pourquoi donc ? 

Premièrement, parce que c'est un truc que je ne connais pas et que mon blog ne s'appelle pas Le Labo du Bio pour rien : je me dois donc de tester des trucs un peu bizarroïdes de temps en temps. Et qu'en l'occurence, c'est très ludique comme cuisine.
Deuxièmement, parce que c'est ultra sain, les ingrédients de bases d'un bon "biscru" étant, principalement, les fruits secs, les oléagineux et autres petites graines, les beurres de coco et de cacao et les fruits frais. Le tout à l'état brut et sans cuisson bien sûr. Pas besoin de sucre ou très peu : les fruits secs, qui servent également de liant, remplissent très bien ce rôle. 
Troisièmement.... parce que c'est vachement meilleur que ce que je pensais !!! Ma première tentative, dénichée par ici et en photo ci-dessous, m'a vraiment bluffée. Fondante, croquante, parfumée, chocolatée, cette incroyable barre aux amandes, coco et cacao cru m'a donné envie d'en faire plein d'autres et de me gaver en toute bonne conscience (attention quand même, c'est pas léger-léger ces trucs-là).


IMG_5487 Blog



C'est ainsi qu'est né l'espoir insensé de réaliser... un Mars tout cru. Très présomptueux pour un premier essai, mais finalement terriblement élicieux, même si mes goûteurs n'ont pas réussi à déterminer s'il évoquait plus le Mars ou le Twix. C'est finalement mon homme qui a tranché pour le Balisto, ce qui m'a d'ailleurs beaucoup vexée. Chacun ses réferences... 

 

IMG_5539 Blog



Toujours est-il que dans ces barres, il y a bien une couche de biscuit légèrement croquant, une couche de caramel fondant et une couche de chocolat. La pâtisserie crue est un art très ouvert : sentez vous libres de remplacer les noix par des noisettes ou des amandes, les dattes par des raisins secs ou le beurre de cacao par de l'huile de coco!

Le sirop d'orge malté se trouve dans certains magasins bio (marque Celnat), je l'ai choisi pour son petit goût de caramel mais aussi pour sa texture crémeuse qui durcit un peu au frigo. Oui je sais, c'est malté donc c'est pas cru. Mais c'est un aliment complet, non raffiné et riche en minéraux. Si vous n'en avez pas, remplacez-le par du sirop de riz (cuit aussi) ou, version crue, par du miel ou du sirop d'agave mais attention, votre caramel sera plus coulant et surtout, il n'aura plus vraiment le goût de caramel.

Pour le chocolat cru, vous commencez à connaître la chanson : dans certains magasins bio, par ici pour le beurre de cacao (-10% sur tous les produits Rrraw avec le code CHEZCLEM), ou bien par là pour beurre et poudre de cacao.

La caroube est une fève très douce pour les intestins, riche en calcium, au petit goût chocolaté (ça tombe bien). On l'utilise d'ailleurs parfois comme substitut naturel au cacao car, dénuée de stimulants, elle est mieux tolérée par certaines personnes. On la trouve de plus en plus facilement en magasins bio mais vous pouvez l'acheter par correspondance chez Sol semilla, comme le cacao cru. Si vous n'en avez pas, remplacez-la par une cuillerée supplémentaire de poudre de cacao.

J'avais trop de caramel alors je l'ai recyclé sur un fond de tarte aux pomme (crue, forcément). C'est sûrement très bon aussi en tartine, dans un yaourt ou sur des crêpes... 



IMG_5580 R Blog

 

 

Barres crues, biscuit-chocolat-caramel

Pour 4 grosses barres

Pour le biscuit :
75 g de cerneaux de noix
100 g dates medjool dénoyautées
1 pincée de sel

Pour le caramel :
2 cs de purée d’amande blanche
1 grosse cs de malt d’orge
1 cs de sirop d’érable
2 pincées de vanille en poudre (diviser par 2 ou 1,5)

Pour le chocolat :
50 g de beurre de cacao cru
2 cs de poudre de cacao cru
1 cs de caroube
2 cs de sucre de coco


Préparer le biscuit : mixer grossièrement les noix par à coups. Ajouter les dates et le sel et mixer de nouveau afin d’obtenir une pâte de texture irrégulière. Tasser dans le fond d’un petit moule à cake (environ 9 X 15 cm).

Préparer la crème au caramel : mélanger tous les ingrédients afin d’obtenir une crème bien homogène (réchauffer très doucement au bain marie si nécessaire). Etaler sur le biscuit. Mettre au réfrigérateur.

Préparer le nappage au chocolat : faire fondre le beurre de cacao au bain-marie à feu très doux (pas plus de 43 °C). Oter du feu, ajouter les autres ingrédients et fouetter vivement, puis verser sur le caramel. Replacer au réfrigérateur jusqu’à ce que la couche au chocolat soit bien prise. Découper en barres ou en carré avec un couteau bien tranchant. Conserver au réfrigérateur et déguster dans la semaine.

 

 

 

IMG_5586 Blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 20:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]

07 novembre 2013

Apprendre à cuisiner plus végétal (et un quatre quart sans beurre)

 

J'en ai mis du temps avant de vous l'annoncer, emploi du temps bien rempli oblige : mon dernier livre est sorti le 27 octobre dernier ! Et c'est un gros bébé cette fois : 250 pages, une trentaine de chapitres et plus de 100 recettes.

 

SF-savoirfaire



Pour ceux qui n'ont pas suivi mes comptes Facebook et Twitter, beaucoup plus locaces sur l'évènement, Les savoir-faire de la cuisine végétarienne présentent, en trois parties, les bases de la cuisine végétale et toutes les techniques et astuces, recettes à l'appui, pour manger mieux, plus vert, plus sain et (toujours) très gourmand. Bref, comme moi! Vous y apprendrez donc à :
- Utiliser (un deshydrateur, un extracteur de jus ou un moulin à café électrique),
- Faire (du tofu maison, du gomasio, des laits, des yaourts ou du faux-mage végétaux, germer des graines), 
- Cuisiner (des galettes, des burgers, de la mayonnaise ou des pâtés végétaux, de la pâtisserie sans beurre ou sans oeufs)...
J'en connais qui ne pourront plus prétendre ne pas savoir où trouver du tofu soyeux ou comment utiliser les purées d'oléagineux !

Cette recette de quatre quart, extraite du chapitre "Je sais pâtisser sans beurre", est une excellente façon de faire connaissance avec la purée d'amande blanche - mais si vous êtes ici, vous la connaissez sans doute déjà pas vrai? Je la refais souvent, avec de petites variantes. Cette fois, elle est parfumée à la cardamome et à l'huile essentielle d'orange douce (je vous laisse deviner où apprendre à cuisiner avec les huiles essentielles), pour un petit twist raffiné. Le parfum de la cardamome est très subtil : n'hésitez pas à la laisser infuser plus longtemps ou même à faire revenir les graines quelques instants dans un peu d'huile avant de diluer.

C'est une recette de base, comme la plupart de celles du livre : déclinez-là comme vous voulez!



IMG_5335 Blog

 

Quatre quart au beurre d’amande, orange douce et cardamome 

3 œufs
70 g de sucre blond
40 g de sucre intégral
80 ml d’huile d’olive
3 gousses de cardamome
90 g de purée d’amande blanche
3 à 4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce
180 g de farine de blé type T80
1 sachet de poudre à lever.

 

Faire chauffer l’huile d’olive jusqu’à frémissement (ne surtout pas faire fumer !), ôter du feu, ajouter les graines contenues dans les gousses de cardamome et laisser infuser 10 minutes.

Battre vivement les œufs avec le sucre, puis ajouter la purée d’amande et l’huile d’olive filtrée à travers une passoire fine ou une étamine, ainsi que l’huile essentielle d’orange douce. Bien mélanger, puis ajouter la farine et la poudre à lever et mélanger de nouveau afin d’obtenir une crème bien homogène.

Verser dans un moule à cake beurré et fariné et faire cuire 35 minutes environ à 180 °C, jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte légèrement humide à coeur. Laisser tiédir avant de démouler.

 


Et pour le gâteau au yaourt sans yaourt et sans oeufs, c'est par ici !

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 21:21 - Commentaires [23] - Permalien [#]

26 octobre 2013

Tarte à la butternut, pomme et parmesan

 
Chez nous, on mange (au moins) une tarte aux légumes par semaine. C'est plutôt facile à préparer, ça se décline en toutes saisons et avec ce que qu'on a sous la main, ça fait manger des légumes à Timothée (et à son père) et surtout, surtout : pas besoin de cuisiner le lendemain, un passage au four et la bête est comme neuve! En générale, je garnis ma tarte d'un max. de végétal, ainsi que d'un appareil aux oeufs ou, tout simplement, comme ici, d'un peu de crème (soja, avoine, épeautre) et de fromage. Dans mes périodes radicales, je suis aussi capable de remplacer les oeufs par du tofu soyeux et le fromage par de la levure maltée. Quant à la pâte, elle est en générale assez simple : farine avec ou sans gluten, herbes aromatiques facultatives et un peu d'huile d'olive. Pour une texture légèrement sablée, j'y ajoute une bonne cuillerée de purée d'amande blanche, de cajou ou de sésame. Et j'accompagne le tout d'une belle salade verte ou de crudités de saison.

La tarte du jour est très automnale et particulièrement simple. Après avoir marié la courge butternut, ma grande favorite, avec de la poire et de la clémentine, la voici donc avec de la pomme. La délicatesse de se chair et de son parfum se prête mieux au sucré-salé, je trouve, que son cousin potimarron. Un peu de farine de châtaigne pour la touche saisonnière, une bonne dose de parmesan pour la gourmandise et des éclats de noisettes pour le croquant et hop, une tarte qui reviendra souvent sur notre table. Avec du fromage de chèvre ou de la fourme, pour changer?

 

 

 

IMG_5364 Blog

 

 Tarte à la butternut, pomme et parmesan

Pour la pâte :
200 g de farine de ble T80
50 g de farine de châtaigne
1 cuil. à café de sel
60 g de purée de cajou
3 cuil. à soupe d’huile d’olive

Pour la garniture :
1 courge buternut d’environ 1 kilo
3 pommes
1 cuil. à soupe d’huile d’olive
50 g de parmesan
Une quinzaine de noisettes
Sel, poivre 

 

Eplucher la courge, jeter les pépins et découper en grosses rondelles d’environ 2 mm d’épaisseur. Faire cuire 10 minutes à l’étouffée, puis ajouter les pommes en lamelles et laisser cuire encore 5 minutes à couvert. Egoutter si nécessaire, saler et poivrer.

Préparer la pâte : mélanger les farines avec le sel, la purée de cajou puis l’huile d’olive. Sabler du bout des doigts, puis ajouter juste assez d’eau pour former une boue de pâte à peine sableuse.

Etaler la pâte,en froncer un grand moule à tarte, la piquer avec une fourchette et garnir de lamelles de pomme et de butternut. Arroser d’huile d’olive, saupoudrer de parmesan et d’éclats de noisettes concassées. Faire cuire 20-25 minutes à 170 °C.

 

 

 

IMG_5412 Blog

 

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 18:23 - Commentaires [11] - Permalien [#]

17 octobre 2013

Tartelettes au cacao cru, cardamome et cacahuète


La saison du chocolat commence avec les températures qui baissent et l'arrivée imminente du Salon du Chocolat 2013, du 30 octobre au 3 novembre Porte de Versailles. Le thème de cette édition : "Pourquoi le chocolat est-il magique?" et un nouvel espace entièrement dédié à la confiserie! Pour gagner une entrée pour le salon, il vous suffit de me poster un commentaire en précisant que vous souhaitez une invitation et de liker la page Facebook sur ce lien. Je tirerai au sort 3 gagnants et chacun recevra une invitation par courrier. Attention, clôture le 21 octobre, dans 4 jours! Surveillez bien ce billet car les gagnants devront me communiquer leur adresse postale très rapidement.

Et bien sûr, un post chocolaté ne l'étant pas sans sa petite recette, je vous propose une tartelette au chocolat cru, bourrée de magnésium et d'antioxydants. Libre à vous de la réaliser avec de la poudre et du beurre de cacao torréfiés, mais si vous avez envie de découvrir cette merveille, je vous invite à vous procurer tout ce qu'il faut par ici, avec une remise de 10% (code CHEZCLEM). Rrraw ne propose pas encore de poudre de cacao cru, mais vous pourrez soit la remplacer dans cette recette par de la pâte de cacao, à ajouter au beurre de cacao en fins copeaux, soit en acheter dans certaines Biocoop ou sur le site de Sol Semilla

Est-il utile de le préciser, le chocolat cru doit rester cru! Aucun soucis avec cette recette, dans laquelle on ne fait chauffer que la crème. L'arôme du cacao cru étant particulièrement puissant, j'ai choisi d'adoucir la ganache avec de la purée de cacahuète et un léger parfum de cardamome. Essayez aussi avec de la purée d'amande blanche, quelques zestes d'orange, de la vanille, de la cannelle, une pointe de couteau de fleur de sel ou quelques grains de café...

Je rappelle aux Roannais que j'anime un atelier culinaire sur le thème des b-a ba de la cuisine végétarienne dimanche prochain, de 13h45 à 14h30 au Salon Savoirs & Saveurs, Place de l'Hotel de ville. Au menu : tofu soyeux maison, gomasio au curcuma et lait de cajou à la fleur d'oranger. J'y dédicacerai aussi mes livres tout le week-end. 

Et pour les parisiens, conférence lundi prochain à 13h30 au Salon Vivez Nature, à la Grande Halle de la Villette. Venez me soutenir !!

 

IMG_5265 Blog

 

Tartelettes au cacao cru, cardamome et cacahuète 

Pour 4 tartelettes

Pour la pâte :

100 g de farine de petit épeautre
50 g de sarrasin non grillé
1 cuil. à soupe de graines de lin
1 cuil. à soupe bombée de sucre blond
1 grosse cuil. à soupe de purée d’amande blanche
2 cuil. à soupe d’huile d’olive 

Pour la garniture :

40 g de poudre de cacao (cru si possible)
20 g de sucre de coco (ou de sucre intégral)
40 g de beurre de cacao
2 gousses de caradamome
1 cuil. à soupe de purée de cacahuète
30 g de crème d’avoine liquide

 

Préparez la pâte : torréfiez le sarrasin quelques minutes dans une poêle sans matière grasse, puis mixez-le très finement avec les graines de lin, à l’aide d’un moulin à café électrique ou d’un petit mixeur. Mélangez avec la farine de petit épeautre et le sucre, puis ajoutez la purée d’amande et l’huile d’olive, ainsi que juste assez d’eau (2 cuil. à soupe environ) pour pouvoir former une boule de pâte à peine sableuse. Divisez-la en 4 et garnissez-en de petits moules à tartelettes. Faites cuire 15 minutes à 170 °C.

Préparez la garniture : mélangez la poudre de cacao avec le sucre de coco et le beurre de coco en copeaux. Faites chauffer la crème d’avoine sur feu doux, ajoutez les graines de cardamome extraites des gousses et laissez infuser 15 minutes, puis ôtez les graines, réchauffez la crème et versez-la sur le mélange sec. Mélangez afin d’obtenir une crème onctueuse (placez le récipient au bain marie pendant quelques instants si nécessaire). Ajoutez la purée de cacahuète et garnissez les fonds de tarte. Laissez refroidir avant de servir.

 

 

Recyclez la poudre dans un chocolat chaud au lait d'amande (à ajouter en fin de cuisson), du muesli et le beurre dans un riz au lait ou en touche finale sur un velouté de potimarron à l'orange

 

 

 

Posté par plaisirsante à 15:41 - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 octobre 2013

Cake poire et gorgonzola, à la polenta


Vous avez remarqué comme les poires sont vicieuses ? Elle sont dures comme de la pierre quand on les achète, on se dit qu'on va devoir attendre des jours avant de pouvoir croquer dedans et puis bam, une fois bien au chaud dans leur saladier, elles mûrissent si vite qu'on ne sait plus trop quoi en faire d'autre qu'une vague compote pomme-poire. Et pourtant, comme tous les fruits cuits, elles sont parfaitement à leur place sur une tarte, dans un crumble ou un cake sucré-salé, avec du gorgonzola par exemple, et quelques noisettes pour le croquant. N'hésitez pas à mettre de la polenta un peu partout dans vos patisseries (un tiers maximum pour deux tiers de farine), car elle leur donne de la tenue et, pour ce qui est des pâtes de type sablées, beaucoup de croquant. Attention, choisissez toujours de la polenta instantannée, c'est à dire précuite !

Vous pouvez remplacer le gorgonzola par du fromage de chèvre, du cantal ou, version vegan, par du tofu fumé.


Je rappelle aux parisien(ne)s que je dédicacerai mon nouveau livre samedi de 13h30 à 15h30 à la Belleviloise dans le 18ème, à l'occasion du festival du livre et de la presse d'écologie




IMG_5226 Blog

 

Cake poires et gorgonzola
 

1 grosse poire
70 g de gorgonzola
25 g de noisettes
2 œufs
100 g de farine type T80
50 g de polenta précuite
1 sachet de poudre à lever
100 ml d’huile d’olive
120 ml de lait de soja
Sel, poivre

Mélanger énergiquement les œufs avec la farine, la polenta et la poudre à lever. Allonger petit à petit avec le lait et l’huile d’olive. Saler, poivrer, puis ajouter la poire en petits cubes, le gorgonzola en morceaux et les noisettes concassées. Mélanger délicatement et verser dans un moule beurré et fariné ou chemisé de papier sulfurisé.

Faire cuire 45 minutes à 180 °C et laisser tiédir avant de consommer.

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 11:51 - Commentaires [9] - Permalien [#]



Fin »