Vous avez remarqué comme les poires sont vicieuses ? Elle sont dures comme de la pierre quand on les achète, on se dit qu'on va devoir attendre des jours avant de pouvoir croquer dedans et puis bam, une fois bien au chaud dans leur saladier, elles mûrissent si vite qu'on ne sait plus trop quoi en faire d'autre qu'une vague compote pomme-poire. Et pourtant, comme tous les fruits cuits, elles sont parfaitement à leur place sur une tarte, dans un crumble ou un cake sucré-salé, avec du gorgonzola par exemple, et quelques noisettes pour le croquant. N'hésitez pas à mettre de la polenta un peu partout dans vos patisseries (un tiers maximum pour deux tiers de farine), car elle leur donne de la tenue et, pour ce qui est des pâtes de type sablées, beaucoup de croquant. Attention, choisissez toujours de la polenta instantannée, c'est à dire précuite !

Vous pouvez remplacer le gorgonzola par du fromage de chèvre, du cantal ou, version vegan, par du tofu fumé.


Je rappelle aux parisien(ne)s que je dédicacerai mon nouveau livre samedi de 13h30 à 15h30 à la Belleviloise dans le 18ème, à l'occasion du festival du livre et de la presse d'écologie




IMG_5226 Blog

 

Cake poires et gorgonzola
 

1 grosse poire
70 g de gorgonzola
25 g de noisettes
2 œufs
100 g de farine type T80
50 g de polenta précuite
1 sachet de poudre à lever
100 ml d’huile d’olive
120 ml de lait de soja
Sel, poivre

Mélanger énergiquement les œufs avec la farine, la polenta et la poudre à lever. Allonger petit à petit avec le lait et l’huile d’olive. Saler, poivrer, puis ajouter la poire en petits cubes, le gorgonzola en morceaux et les noisettes concassées. Mélanger délicatement et verser dans un moule beurré et fariné ou chemisé de papier sulfurisé.

Faire cuire 45 minutes à 180 °C et laisser tiédir avant de consommer.