Vous vous dites peut-être qu'on trouve un peu trop de raw food sur le blog ces derniers temps, alors qu'il y a encore quelques mois j'étais très branchée muffins et petits soufflés... Mais ça, c'est parce que vous ne regardez pas la crusine du bon coté ! J'étais d'ailleurs un peu de votre avis jusqu'à ce que je commence à traîner par ici ou par là. Osez dire que ce healthy bounty ne vous fait pas de l'oeil ..? Hein? Hein? 

Personnellement je suis surtout branchée sucré, mais je suppose que ça n'étonnera personne. D'ailleurs, c'est l'un des domaines où la crusine est la plus créative, et puis quand on ne peut pas se passer de dessert (ni de goûter) (ni de petit-déjeuner) mais qu'on veut se faire du bien, la pâtisserie crue est quand même une véritable révélation, d'autant plus qu'elle est en fait bien plus gourmande qu'on n'aurait pu l'imaginer. La preuve par ses basiques : coco, cajou, beurre de cacao, dates et autres poudres un peu magiques (caroube, lucuma, cacao cru...). 

Pourtant, cette fois-ci, c'est une recette salée qui m'a fait de l'oeil. Oui je sais, le fromage végétal ça ne sonne pas très glam', surtout en français - veggie cheeeeese ça le fait tout de suite plus, non? Et puis le vrai fromage, c'est quand même un cadeau des Dieux. C'est d'ailleurs le seul produit laitier que je consomme. Tous les jours. Et souvent midi et soir. C'est très bien de se méfier des produits laitiers, mais moi ce dont je me méfie encore plus, c'est des positions radicales. Bref, ce cashew cheese (fromage à la noix de cajou en VF) avait vraiment l'air irrésistible. D'ailleurs, je n'ai (presque) rien changé à la recette originale.   

Et il l'était. Irresistible. La preuve par celui qui déteste faux-mage ET levure maltée : "Hein...?? Comment ça je peux pas finir le truc blanc...? Refais-en demain pour la photo !!". Les cajoux trempent pendant 4 heures et la lumière décline à 16h donc non, je n'en ai pas refait, mais c'est ce qui explique le pot minuscule - et à moitié rempli - sur la photo. De toutes façons, Môssieur voulait le tartiner... avec du fromage de chèvre. CQFD. 



IMG_7070 Blog           IMG_7097 Blog       



Très doux, avec le petit goût fromager caractéristique de la levure maltée et la pointe d'acidité du jus de citron, ce faux-mage à la texture irrégulière m'évoque un peu le cottage cheese. Du coup, je l'imagine bien en sandwich avec des tomates fraîches et des olives, mélangé avec une purée de légumes (patates douces, butternut, panais) ou encore dans un bol de quinoa. Pour son baptême c'est avec des blinis que je l'ai testé, et comme je me sens très généreuse après ces mois de disette, je vous en donne aussi la recette. Très faciles à réaliser, c'est une des recettes que je bidouille en 5 minutes quand je manque de temps et d'inspiration. Et en plus, il sont riches en protéines complètes grâce au mélange pois-chiche / riz / soja. 

Pour revenir à nos faux-mages, si vous n'êtes pas fan des textures granuleuses, libre à vous d'ajouter un peu d'eau ou d'huile à votre préparation et de la mixer plus finement (vive le Vitamix). Vous aurez alors une crème/sauce parfaite pour un plat de pâtes ou un risotto végétal. Le miso blanc est facultatif, mais j'aime sa douceur et sa richesse en enzymes digestives (la noix de cajou c'est gras quand même). Et vous pouvez bien sûr enrichir votre cashew cheese avec une pincée de piment d'Espelette ou des herbes aromatiques (thym, ciboulette, persil...).



IMG_7102 Blog     

 

Cashew cheese

Pour un petit bol

60 g de noix de cajou
1 belle gousse d’ail
1 cuil. à café de jus de citron
2 cuil. à café de levure maltée
1 cuil. à café de miso blanc (facultatif)
Sel et poivre

Faire tremper les noix de cajou dans de l’eau pendant 4h, puis bien les rincer.
Mixer avec les autres ingrédients et juste assez d’eau pour obtenir une crème un peu grumeleuse (un peu plus si vous souhaitez une consistance lisse).

Blinis

Pour une dizaine de blinis

100 g de farine de pois-chiche
60 g de farine de riz complet
1 cuil. à café de curcuma
½ cuil. à café de sel
100 g de yaourt de soja
Huile d'olive

Mélanger les farines avec le sel et le curcuma, puis délayer progressivement avec 150 ml d’eau jusqu’à l’obtention d’une crème homogène. Terminer par le yaourt de soja et bien mélanger. Laisser reposer pendant 30 minutes, puis faire cuire 2 minutes sur chaque face dans de l'huile d'olive bien chaude.



IMG_7112 Blog