Quand je termine un livre, en générale, je mets un peu de temps avant de pouvoir avaler de nouveau tofu soyeux, miso ou crêpes. Oui, même les crêpes! Même chose pour mon dernier livre : j'ai continué à me bidouiller de petites galettes de restes, comme je le fais depuis des années car c'est bien pratique, mais plus de boulettes au menu. Il faut dire qu'on en a soupé des boulettes à la maison! Crues, à la vapeur, croustifondantes, aux algues, orientales ou sucrées, j'en ai boulotté du petit-dej' au dîner, en passant par le sacro-saint goûter et l'après-cours-de-yoga. Eh oui, j'ai besoin de beaucoup d'énergie. 

Et puis, tout à coup ce matin, paf! L'envie est revenue au rayon courges. Et aussi, je dois bien l'avouer, en regardant tomber la pluie avec une envie de tout sauf de salade de crudités. Mission accomplie : ces boulettes toutes fondantes réunissent la douceur du potimarron, la rondeur de la chataîgne, le croquant des petits oignons rouges et la fraîcheur des épices, gingembre en tête. Le mélange gingembre-potimarron est une vraie tuerie, je me demande comment j'ai pu passer à coté jusqu'ici. D'ailleurs, je viens de le tester, version sucrée, avec de la coco et vous allez vite comprendre ce que je veux dire.     

 

 

 

IMG_7311 Blog Cadré    

      

Quant à la chapelure, elle est à adapter selo vos graines préférées : amandes, noix du Brésil, tournesol ou sésame... S'il vous en reste, ajoutez-lui un peu plus de sel et recyclez-là en parmesan végétal, à saupoudrer sur une salade, un risotto, un plat de pâtes ou de céréales. 

   

IMG_7334 Blog    


   

Boulette marron-potimarron 

Pour une vingtaine de boulettes


Un petit potimarron de 900 g environ (ou 300 g de chair cuite)
2 cuil. à café d’huile de coco (ou d’huile d’olive)
3 oignons rouges
100 g de marrons au naturel (cuits et épluchés ou en bocal)
2 pincées de cumin en poudre
2 pincées de curcuma en poudre (ou ½ cc de curcuma frais râpé)
1 pincée de gingembre en poudre (ou ½ cc de pulpe de gingembre)
½ citron
60 g de farine de maïs
Sel, poivre

Chapelure
60 g de noisettes
20 g de noix de cajou non grilées non salées
1 petite cs de levure maltée
½ cc de fleur de sel

Préchauffer le four à 180 °C.

Couper le potimarron en deux, ôter les pépins avec une cuillère, badigeonner d’huile de coco et saupoudrer de sel. Faire cuire 45 minutes environ, jusqu’à ce que la chair soit bien tendre (vérifier avec un couteau). Réserver. Mixer finement la chair du potimarron avec les marrons, les épices, le zeste du demi citron ainsi qu’une cuillerée à café de jus, le sel et le poivre, afin d’obtenir une crème bien lisse. Eplucher et émincer les oignons et les faire blondir dans l’huile d’olive pendant 2-3 minutes. Hâcher ou mixer par à coup afin d’obtenir une texture irrégulière et ajouter à la crème de potimarron. Terminer par la farine et mélanger délicatement sans trop l’incorporer.

Préparer la chapelure végétale : mixer par à coup, afin d’obtenir une mouture grossière, les noisettes, les noix de cajou et le sel. Ajouter la levure et mélanger.

Avec les mains humides, façonner des boulettes de crème au potimarron de la taille de grosses noix, les rouler délicatement dans la chapelure et ls disposer sur la plaque du four chemisée de papier sulfurisé. Faire cuire 20 minutes à 180 °C.