Ce qui est bien avec la butternut, c'est qu'on peut faire plein de trucs avec. En cuisine je veux dire. Pour commencer, on la coupe en deux, on enlève les pépins, puis on la badigeonne d'huile de coco ou de ghee avant de la faire rôtir au four. Là déjà, on frise la perfection, d'ailleurs je la prépare souvent telle quelle, avec un peu de fleur de sel, du riz basmati et une jolie salade de kale. Mais la chair de butternut, c'est aussi une superbe base culinaire pour toutes sortes de recettes salées ou sucrées :  

- En velouté avec de la purée d'amande, du jus de clémentine et des épices,
- Sur une tarte avec des pommes et du parmesan ou carrément en tatin avec du sirop d'érable et des noix de pécan,
- Dans un clafoutis sans oeufs,
- En terrine avec des champignons, 
- Et bien sûr dans des desserts, muffins, cakes et autres fondants au chocolat (recette à venir), dans lesquels elle peut même remplacer le beurre ou les oeufs.

Version salée, vous pouvez bien sûr remplacer la butternut par du potimarron.
Version douce/sucrée, je vous conseille la sucrine du Berry ou la délicieuse chesnut.

Après mes Crêpes à la béchamel de haricot blanc, j'ai donc recyclé le morceau de butternut qui me restait dans de la pâte à pancakes. Avec des épices douces et du lait de coco. Et de la farine de flocons d'avoine, ma nouvelle addiction. La pâte étant assez liquide, le resultat ressemble à de petites crêpes : si vous cherchez plus d'épaisseur, diminuez les quantités de lait ou remplacez-en une partie par du yaourt (de soja ou de brebis par exemple). J'ai bien regretté de ne pas en avoir fait plus : le mariage de la courge, des épices, du sucre intégral et de la crème de coco est incroyable. D'ailleurs, inutile de dire aux suspicieux qu'il y a de la courge, elle est indétectable : "quelqu'un" en a repris trois fois. Avec du Nutella.



Final 1    



Et comme le Nutella ça n'est vraiment pas mon truc (à part avec des super-aliments dedans), je me suis fait un topping à la crème de cajou. Vous voyez la crème fraîche du fromager? Celle dans laquelle il est impossible de ne pas plonger les doigts la main entière avant d'être rentré chez soi ? Ne cherchez plus : voici sa version vegan, hyper riche, onctueuse, régréssive et calorique. Oui, il faut penser à faire tremper ses noix de cajou, oui il vaut mieux posséder un bon blender, mais ça vaut le coup d'investir dans un Vitamix rien que pour elle. Si on vit dans un hôtel particulier avec trois valets, une femme de chambre et une American Express Centurion. Avec un mixeur classique, le résultat sera certes un peu moins onctueux mais tout à fait honorable, surtout si vous faites bien tremper vos graines pendant 10 heures. Ne vous gênez pas, faites-en (beaucoup) trop : vous la recyclerez dans un cheesecake ou un tiramisu végétaux, comme les pro de cuisine vivante. 


    

Crème cajou    

 


Quant aux amandes caramélisées, elles sont enrobées de sirop de fleur de coco et d'une pointe de sel avant de sécher quelques heures au four. Le sirop de fleur de coco a la particularité d'avoir un index gycémique extrêmement bas (autour de 35) et un délicieux petit goût de caramel. On le trouve de plus en plus facilement en magasin bio, mais comme il est un peu cher (et que vous venez de signer un prêt sur 15 ans pour le Vitamix), vous pouvez tout à fait le remplacer par du sirop de riz. N'oubliez pas d'oublier d'éteindre le four : plus c'est long, plus c'est bon, et à une température de 50°C ni vous ni vos amandes ne risquent grand chose. Je pense même qu'une petite nuit de séchage les rendrait particulièrement croquantes.



Amandes      




Pancakes Butternut & Coco, Crème fraîche de Cajou au Gingembre,
Amandes caramélisées Sel & Fleur de coco


Pour une vingtaine de crêpes :

** Pancakes butternut & coco **
50 g de flocons d’avoine (sans gluten si besoin)
100 g de farine de teff (ou sarrasin, ou quinoa)
30 g d’arrow-root
2 cuil. à s. de sucre intégral
½ cuil. à c. de gingembre en poudre
1/3 cuil. à c. de cannelle en poudre
2 pincées de muscade en poudre
1 petite cuil. à c. de bicarbonate alimentaire
1 pincée de sel
150 g de chair de courge cuite et réduite en purée
20à ml de lait d’amande (ou avoine)
75 ml de lait de coco
2 œufs
Huile de coco 

** Crème gingembre & cajou **
100 g de noix de cajou
1 cuil. à s. de sirop d’érable
½ cuil. à c. de pulpe de gingembre râpé (ou 1 cc de gingembre en poudre)
1 cuil. à c. de jus de citron
1 pincée d’extrait naturel de vanille en poudre

** Amandes caramélisées **
50 g d’amandes non grillées non salées
1 petite cuillerée à soupe de sirop de coco (ou d’érable)
2 pincées de sel


Mettre les noix de cajou à tremper dans un grand bol d'eau fraîche, pendant 4 à 10 heures.

Bien mélanger les amandes avec le sirop et le sel. Etaler sur une feuille de papier sulfurisé et faire cuire au four à 50 °C pendant 3 heures minimum, ou jusqu’à ce qu’elles soient juste croquantes. 

Préparer les crêpes : moudre les flocons d’avoine, mélanger avec la farine de teff, la fécule, le sucre, les épices, le bicarbonate et le sel. Mixer la courge avec le lait d’amande, le lait de coco et les œufs. Verser sur le mélange sec et bien mélanger. Faire cuire de petites louches de pâte à la poêle, dans un peu d’huile de coco, en retournant les crêpes lorsque de petits trous se forment à la surface (2 min. de chaque coté environ).

Egoutter et rincer les noix de cajou. Les mixer longuement avec le reste des ingrédients de la crème et 50 ml d'eau.

Servir les pancakes avec la crème, les amandes concassées et du sirop d'érable à volonté.

 



Final 2