Je ne saute jamais le dessert. Jamais. D'ailleurs, quand je dîne toute seule je me fais un dessert quand même. Un bon, du genre fondant au chocolat ou tarte aux pommes. Ce n'est sûrement pas moi qu'on entendra dire "Oh tu sais j'étais toute seule alors j'ai avalé un reste de soupe et un yaourt". Quand il s'agit de manger (et de boire), je ne suis pas très branchée sacrifice, auto-flagélation et judéo-christianisme. 

Malheureusement, se nourrir sainement quand on est accro à la tatin et au tiramisu c'est un vrai challenge au quotidien. Surtout avec deux enfants dans les  jambes et une heure pour préparer un repas complet (et équilibré). Chacun ses petits arrangements, voici mon tryptique de dépannage gourmand personnel :

** Des fruits frais sous la main et 10 minutes de battement : la tartelette express et sa pâte sablée à la purée d'amande (ou de noisette, de sésame...). Fruits rouges, pomme et sirop d'érable ou abricots-lavande, c'est comme ça vous chante et c'est toujours facile et délicieux. On peut même la décliner version crue. Un peu plus long, la tartelette vegan au citron, qui demande un temps de pause mais vaut vraiment le coup.
** Un petit coup de mou et besoin d'un bon shoot de comfort food : le fudge glacé, qui patiente sagement au congélo que vous ayez besoin de lui. Fondant, chewy, hyper régressif et honteusement sucré (au sirop d'érable), il préserve notre bonne conscience par sa richesse en excellents acides gras. Par contre, mieux vaut ne pas être du tout au régime. Parce qu'on en mange rarement un seul à la fois (je préfère ne pas avouer mon record). 
** Alerte rouge / crise de manque : la pâte à tartiner à la cuiller, comme tout le monde. Sauf que la mienne est aux super-aliments et que le cacao cru et la lucuma sont de vrais reboosters de moral. Si si, c'est prouvé. Scientifiquement, ou presque. Et sinon, celles de Jean Hervé sont irréprochables et délicieuses, il vient même de supprimer l'huile de palme dans sa célèbre pâte Kokolo (noisette, amande, coco, la nouvelle passion de mon fils). 

 

Pépites 1  

 

Voici donc aujourd'hui le quatrième fantastique : les pépites crues aux oléagineux, épices et cacao. Super croquantes, très parfumées et riches en magnésium, elles se conserve dans un bocal au frigo et se dégustent absolument comme on veut : en crumble sur des fruits crus ou cuits, en verrines avec de chantilly de coco, en granola avec du lait végétal et des fruits secs ou bien sûr, direct dans le pot. Leur secret : le beurre de cacao, qui en durcissant au frigo fige le mélange : il ne reste plus qu'à concasser le tout. Si vous ne trouvez pas de beurre de cacao, ce qui devient quand même de plus en plus rare, vous pouvez tenter l'huile de coco : le résultat sera probablement un peu moins croquant mais sûrement tout à fait honorable. Même remarque avec le ghee (beurre clarifié). Dans ces deux cas, ne sortez les pépites qu'au moment de les consommer - le beurre de cacao par contre tient plutôt bien le coup à température ambiante, vous pourrez même les fourrer dans le cartable des enfants s'il ne fait pas trop chaud.

 

Beurre de cacao cru   



Comme d'habitude, remplacez les amandes, noisettes et cajou de cette recette par les graines qui vous chantent (noix du Brésil, graines de tournesol ou de sésame...), créez votre mélange d'épices personnel ou troquez le sirop d'érable contre de l'agave ou du sirop de pomme (miam). Les pépites de cacao sont facultatives mais elles apportent un vrai plus à la recette. Si vous n'en avez pas, vous pouvez ajouter 1 à 2 cuillerées à café de cacao en poudre au beurre fondu avant de le verser sur les graines. Et si vous êtes vraiment très branché(e) alimentation vivante et que vous voulez booster leur concentration en minéraux, activez d'abord vos graines dans un grand volume d'eau fraîche (10 h pour les amandes - à éplucher ensuite, 4 h pour les petites graines et les noix de cajou) avant de bien les rincer. Dans ce cas, allez-y mollo sur le mixage, elles se transforment vite en pâte et le résultat sera moins croquant. 

Ces petites pépites se conservent dans un bocal au réfrigérateur (ou à température ambiante s'il ne fait pas chaud) et se dégustent dans les 15 jours.



Pépites 2   

 

Pépites crues épices & cacao

Pour un pot à confiture

40 g d’amande
30 g de noisettes
50 g de noix de cajou
2 cuil. à s de cacao nibs (ou une dizaine de fèves, ou 1 cs de poudre)
2 pincées de vanille
2 pincées de cannelle
2 pincées de gingembre
1 pincée de cardamome
1 grosse pincée de sel marin
2 cs érable
15 g de beurre de cacao cru

Mixer les amandes, les noisettes et les noix de cajou par à coup, afin d’obtenir une texture irrégulière. Ajouter le cacao et donner une ou deux inpulsions de mixeur pour incorporer. Verser dans un bol, ajouter le sel et les épices. Faire fondre le beurre de cacao à feu très doux (ou au bain marie), mélanger avec le sirop d'érable et verser sur le crumble, brasser à la main ou à la cuillère pour bien homogénéïser le tout. Placer au réfrigérateur et laisser durcir pendant 30 minutes minimum.