01 octobre 2013

Cookies au sarrasin, aux noix et aux figues fraîches


Après les muffins, voici les cookies aux figues et aux noix. Une énième version de mon indétrônable recette de cookies crousti-fondants sans beurre (et sans margarine, sinon c'est tricher). Sauf que dans ceux-là, il n'y a pas non plus d'oeufs ni de gluten. Et qu'ils tout à fait délicieux quand même, parce que :

1 / Le gluten n'a pas spécialement de goût, alors que le sarrasin torréfié puis fraîchement moulu se marie si bien avec les figues et le sucre intégral (ou bien avec du chocolat, de l'orange ou.. tiens, encore des figues). Et que cette céréale très digeste et détoxifiante est la dernière petite graine qui monte. 

2 / Les graines de lin moulues puis mélangées avec avec un peu d'eau forment un mucilage permettant de lier très efficacement les autres ingrédients entre eux. Ca ne vous semble pas très appetissant? Faux, le goût de cette pâte de lin est tout à fait neutre et vous me remercierez la prochaine fois que vous vous retrouverez sans oeufs un dimanche après-midi avec une terrible envie de cookies. D'ailleurs, ça marche aussi pour la pâte à tarte, les muffins et autres biscuits. Et vous ferez le plein d'oméga 3 par la même occasion.

3 / Je ne vous (re)parle pas de la purée d'amande et du sucre intégral, vous savez très bien ce que j'en pense...

A consommer dans les 5 jours et à décliner, bien entendu, avec d'autres saveurs de saison : pommes et poires, farines de châtaigne ou de petit épeautre, purées de noisette ou d'amande complète... 

 

IMG_5177 Blog2

Cookies au sarrasin, aux noix et aux figues fraîches

Pour une douzaine de cookies

2 cuil. à soupe de graines de lin
80 g de sarrasin non grillé
50 g de sucre intégral
50 g de farine de riz
80 g de purée d’amande blanche
2 cuil. à soupe d’huile d’olive
50 g de cerneaux de noix
4 ou 5 figues (selon la taille)

Préchauffer le four à 180 °C (th. 7).

Moudre finement les graines de lin avec un petit mixeur ou un moulin à café électrique. Mélanger avec 3 cuil. à soupe d’eau. Réserver.

Torréfier le sarrasin 2-3 minutes dans une poêle sans matière grasse, tout en remuant régulièrement, puis moudre avec le sucre. Verser dans un grand récipient et mélanger avec la farine de riz. Ajouter la purée d’amande et l’huile d’olive ainsi que la pâte de lin et bien mélanger du bout des doigts. Ajouter les noix, puis les figues en petits morceaux (avec leur peau). Mélanger délicatement. Prélever de petits tas de pâte, les aplatir légèrement entre les paumes des mains, puis les disposer sur la plaque du four chemisée de papier sulfurisé. Faire cuire pendant 20-25 minutes (les cookies doivent commencer à dorer mais surtout pas à durcir) et laisser tiédir avant de consommer ou de conserver 2 jours maximum dans une boite en métal.

 

 

IMG_5198 Blog

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 10:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]


23 septembre 2013

Petite salade d'algues fraîches à l'avocat, sur le pouce



J'ai réalisé il y a peu que je postais surtout des recettes simples, mais nécessitant quand même un peu de préparation et souvent un minimum de cuisson. Et très peu de petites recettes express bidouillées sur un coin de table. Voici donc une salade qui fait partie depuis longtemps de mon quotidien - disons que je dois m'en faire environ 2 fois par semaine. 

Est-il utile de rappeler que les algues sont classés parmi les "Super aliments" en raison de leur extraordinaire richesse en vitamines, minéraux et antioxydants? Chaque algue a ses propres particularités, variez donc les apports! Crues, je vous recommande la laitue de mer, au parfum doux et subtil (calcium, magnésium, vitamines A et C), la dulse, légèrement croquante (protéines, iode), ou la wakamé au petit goût d'huître (calcium, vitamines B dont la fameuse B12). Il existe aussi chez Bord à Bord un mélange nommé "Fines lames de l'océan", réunissant laitue de mer, nori et dulse. Attention si vous avez des problèmes de thyroide, car les algues fraîches sont très riches en iode : privilégiez la laitue de mer et méfiez vous de la nori! Les algues fraîches salées sont disponibles au rayon frais des magasins bio, sous les marques Marinöe et Bord à Bord (ma préférée). Elles sont cultivées dans des "champs d'algues" en Bretagne. Surtout, évitez à tout prix la cuillette sauvage!

C'est le sel qui conserve aux algues leur fraîcheur. Pour leur rendre leur goût et leur texture initiale, rien de plus simple : on les fait tremper quelques minutes dans 2 ou 3 bains d'eau fraiche, en les secouant légèrement et en les rinçant entre chaque trempage. Elles doivent rester légèrement salées pour conserver leur arôme naturel. On essore délicatement entre les paumes des mains, on découpe si on le souhaite et on déguste.

Dans cette salade il y a aussi de l'avocat, riche en acides gras de qualité, des graines de courge légèrement torréfiées, un peu de citron et du sésame, qui relève si bien le parfum des algues. Je fais tremper mes algues pendant la préparation du repas, puis j'assemble le tout en 2-3 minutes au dernier moment. Libre à vous bien sûr de créer vous-même votre petite recette en les mélangeant avec un peu d'ail écrasé, de petits cubes de tomates ou de concombre, différentes huiles végétales ou encore de la purée de sésame blanc... A réserver au repas du midi pour les insomniaques, car les algues sont très généreuses en énergie !


Je serai en dédicace en avant première (sortie prévue le 17 octobre) pour mon prochain livre, "Les savoir-faire de la cuisine végétarienne", jeudi 26 au Retour à la Terre rive droite (métro Philippe Auguste), de 14h à 16h. Venez nombreux !!

 

 

IMG_5146 Blog

 


Salade alguavocat

Pour 1 personne

½ avocat
1 grosse cuil. à soupe d’algue fraîche (salade de la mer, wakame…)
2 cuil. à café de graines de courge
1 cuil. à café de jus de citron
1 cuil. à café d’huile de sésame
1 cuil. à café de gomasio
 

Déssaler les algues, puis les découper grossièrement. Mélanger avec la chair de l’avocat en lamelles, arroser de jus de citron et d’huile de sésame. Torréfier les graines de courge dans une poêle sans matière grasse pendant 2-3 minutes, tout en remuant régulièrement, et les répartirsur la salade. Saupoudrer de gomasio et servir immédiatement.

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 20:29 - Commentaires [10] - Permalien [#]

16 septembre 2013

Muffins à la ricotta, aux figues et aux noix


Les vacances sont finies, il fait gris, l'été se termine... Heureusement il y a un truc qui me remonte un peu le moral chaque année : aller au marché et claquer une semaine de courses en fruits de fin d'été. Comme ils sont fragiles, j'en mange autant que possible dans les deux-trois jours, puis je cuisine le reste, quitte à congeler l'excédent pour les longs mois d'hiver. Vous allez donc voire passer pas mal de poires et de mirabelles dans les semaines à venir, mais surtout, vous allez prendre des figues plein les papilles parce que, ceux qui suivent l'ont bien compris, c'est mon fruit préféré, qu'elles soient noires, vertes ou violettes. D'ailleurs, saviez-vous plus une figue est foncée, plus elle est riche en anti-oxydants?

Ma recette remonte-moral de la rentrée, c'est donc le muffin aux figues et aux noix, une association pas très originale mais totalement irrésistible. Et cette fois, il y a aussi un peu de ricotta, pour le moelleux et son petit parfum si doux. Ainsi bien sûr que mes copains habituels : sucre blond, farine de blé bise et juste un oeuf, parce que cela suffit largement pour lier une pâte à muffin. De façon générale, les quantités d'oeufs dans une recette sont presque toujours excessives, surtout en pâtisserie : supprimez-en un ou deux, votre cholestérol vous dira merci. De façon générale, les oeufs sont bien plus intéressants à peine cuits, à la coque ou mollets, car les précieuses vitamines contenues dans le jaune sont détruites à la cuisson. 

Si vous souhaitez congeler vos muffins, laissez-les refroidir, puis emballez-les dans du film alimentaire ou des sachets congélation et hop, au congélo! Il ne restera plus qu'à les réchauffer 10-15 minutes au four à 180 °C (th. 6), sans décongélation préalable, le jour venu.

 

 

IMG_9985 blog2



Muffins à la ricotta, aux figues et aux noix

Pour 6 muffins

150 g de ricotta
1 oeuf
100 g de farine de blé type T80
70 g de sucre blond
3 figues violettes
1 dizaine de cerneaux de noix
2 cuil. à soupe d'huile d'olive
1 sachet de poudre à lever

Préchauffer le four à 200 °C (th. 7).
 
Battre énergiquement l’œuf avec le sucre. Ajouter la ricotta puis l’huile d’olive et bien mélanger au fouet. Dans un autre récipient, mélanger la farine avec la poudre à lever, les figues en petits morceaux et les cerneaux de noix. Verser le mélange liquide sur le mélange sec et mélanger très rapidement à la fourchette afin d’obtenir une texture irrégulière. Répartir dans des empreintes à muffins. Faire cuire pendant 25 minutes : la lame d’un couteau doit ressortir sèche. Laisser tiédir avant de démouler.

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 14:39 - Commentaires [10] - Permalien [#]

09 septembre 2013

Petit faux-mage frais, coriandre-avocat


Et c'est reparti! 

Après six mois d'absence consacrés principalement à la confection de biberons et de petites purées carotte - pomme de terre, me revoici avec de beaux projets de rentrée dont vous entendrez très vite parler. En attendant, je vous propose une recette toute simple, fraîche et légère pour accompagner les derniers jours d'été et remettre le système digestif en ordre après les orgies estivales (plus, me concernant, 9 mois d'Haagen Dazs - chocolat). 

Rien que le nom du tofu lacto-fermenté vous donne envie d'aller voir ailleurs? Vous avez tort : la lacto-fermentation donne au tofu, d'ordinaire très neutre de goût, un irrésistible petit parfum acidulé évoquant le fromage et augmente sa valeur nutritive en renforçant la flore intestinale et donc l'immunité. Il aurait même des vertus antiseptiques! Quant à l'avocat, il fait (presque) partie de mon quotidien depuis des années : très riche en vitamines, notamment du groupe B, et en acides gras mono-insaturés, c'est un excellent protecteur du système cardio-vasculaire et un très bon antioxydant.

Dégustez ce "faux-mage" 100 % végétal tel quel, en sandwich, sur des crêpes ou façon dip apéro, avec des petits bâtonnets de légumes...

 

  

 

IMG_4560 Blog2     IMG_4578 Blog2

 

 

Petit faux-mage frais, coriandre-avocat

Pour un petit bol

150 g de tofu lactofermenté
La chair d’1 avocat
2 c. à café de jus de citron
1 c. à soupe d’huile végétale de sésame
1 c. à soupe de coriandre fraîche ciselée
Fleur de sel

Mixer grossièrement le tofu avec l’avocat et la coriandre. Ajouter l’huile et le jus de citron, bien mélanger et placer au réfrigérateur pour une heure minimum. Consommer dans les trois jours et saupoudrer de fleur de sel au moment de servir.

 

Une autre petite idée fromagère au tofu lacto-fermentée? Allez jeter un coup d'oeil chez Ellen... 

 

 

IMG_4588 Blog2

 

 

 

 

 

   

 

Posté par plaisirsante à 21:22 - Commentaires [21] - Permalien [#]

21 février 2013

Flambio, au caramel d'orge


Quand j'étais petite, mon goûter quotidien ressemblait moins à la tartine de pain petit-épeautre - purée d'amande qu'au paquet de Pépito... D'ailleurs, le premier truc que j'avalais en rentrant de l'école, c'était deux ou trois Flamby. Vous savez : les fameux 3 produits laitiers par jour! Le top dans ces petits flans étant le coulis de caramel qui nappait le tout lors du démoulage : glucose caramélisé, amidon modifié, sirop de glucose-fructose... Que des bonnes choses!

Vous voyez où je veux en venir : voici ma petite version perso, retravaillée avec que des bonnes choses et un caramel très spécial à base de malt d'orge. Késako? Un edulcorant naturel au petit goût caramélisé, composé d'orge germé et grillé, à partir duquel on fabrique d'ailleurs la bière. Anti-oxydant, anti (mauvais) cholestérol et régulateur des fonctions intestinales : c'est quand même plus sympa pour le corps que la version originale, pas vrai? Je l'ai mélangé avec un peu de crème de riz pour l'assouplir (sa texture initiale étant très épaisse et collante, un peu comme de la mélasse) et avec de la lucuma pour adoucir le goût du malt et renforcer celui du caramel. 

Le malt d'orge se trouve assez facilement en magasin bio ou sur le net. Si vous n'en avez pas sous la main, remplacez-le par 1 c. à soupe de sirop d'agave ou de riz mélangée avec 1 c. à café de purée de noisette, 1 c. à café de lucuma ou 2 pincées de cannelle et un peu de crème végétale.




IMG_5119 Blog

 

Bien sûr, vous pouvez vous passer de lucuma, mais ce serait dommage car ce super aliment particulièrement riche en nutriments, fabriqué à partir d'un fruit sud-américain à l'étonnante saveur douce, crémeuse et vanillée, fait beaucoup parler de lui ces temps-ci et est en passe de faire le buzz en 2013 : je vais donc vous en reparler très bientôt. Pour en savoir plus, allez jeter un coup d'oeil chez Mely ! J'achète ma lucuma chez Sol Semilla, mais vous en trouverez facilement sur les salons spécialisés, ou par correspondance sur de nombreux sites. A Paris, on en trouve notamment chez Retour à la Terre, décidemment le meilleur magasin bio de la capitale.

Pour en finir avec nos petites crèmes, parlons un peu du flan à la vanille... En cuisine bio, qui dit flan dit agar-agar. Je n'ai donc pas dérogé à la règle, mais pour éviter le coté "gelée compacte" plus ou moins inévitable lorsque l'on fait prendre du lait avec de l'agar-agar, j'y ai ajouté de la crème de riz et un peu de fécule (de l'arrow-root, ma préférée) pour l'onctuosité. Le résultat est très proche du fameux Flamby de mon enfance... avec bien sûr un goût "un peu" plus authentique !

J'ai réalisé mes Flambio avec des moules à muffin en silicone. Très pratiques pour le démoulage, mais pas super fidèles à la forme originale : utilisez plutôt, si vous en avez, des moules un peu plus profonds, voire même légèrement cannelés.




IMG_5134 Blog copie

 



Flambio

Au caramel d'orge

Pour 2 ou 3 personnes

Pour le flan à la vanille 
250 ml de lait d’amande

1 c. à soupe d’arrow-root
100 ml de crème de riz liquide
2 c à café de sirop d’agave
1 c. à café d’agar-agar
2 c. à café d’extrait naturel de vanille liquide

Pour le caramel d’orge
1 c. à soupe de malt d’orge
1 c. à café de lucuma
1 c. à soupe de crème de riz liquide


Préparer le caramel : mélanger le malt d’orge avec la lucuma et la crème de riz. Réserver.

Mélanger 50 ml de lait d’amande avec l’arrow-root. Mettre le reste du lait dans une petite casserole, mélanger avec la crème de riz et l’agar-agar et faire bouillir pendant 4à secondes. Baisser le feu, ajouter le mélange à l’arrow-root et faire épaissir à feu doux. Oter du feu et ajouter le sirop d’agave. 

Répartir le caramel dans le fond de moules en sillicone ou dans des petits ramequins préalablement humidifiés, puis recouvrir de crème à la vanille. Laisser refroidir, puis placer au réfrigérateur pour 4 heures minimum. Démouler au moment de servir en laissant le caramel napper le petit flan.

 

 

 

 

 

 

 

  

Posté par plaisirsante à 22:09 - Commentaires [30] - Permalien [#]



13 février 2013

Muffins au citron bergamote et à l'huile d'olive


Chez Clem a désormais sa page Facebook! N'hésitez pas à vous y inscrire (il vous suffit d'"aimer" la page), pour suivre mes actualités culinaires, mes idées menus, mes coups de coeur et autres infos croustillantes... Le lien est également dans la colonne de droite (profitez-en pour me suivre aussi sur twitter!).

Revenons à nos assiettes... Ces derniers temps, je vous ai pas mal parlé super aliments, Vitamix et autres japonaiseries bio-bizarres... Sortir un peu des sentiers battus, ça fait du bien mais ça ne nous dit pas ce qu'on va manger à l'heure du goûter, dans notre petite cuisine avec du matériel de cuisine "normal"... Pas vrai?

Je vous propose donc une recette de muffins toute simple, qui n'a d'original (et encore) que l'emploi du citron bergamote : issu du croisement entre l'orange amère et le citron vert, ce drôle de petit specimen à la jolie couleur orangée possède une chair très douce au goût un peu particulier : eh oui, le thé à la bergamote, c'est bien lui! Comme il ne reste parmi nous que 3 mois dans l'année (grosso modo, de janvier à mars), je ne me prive pas de réserver mes citrons jaunes à la préparation de mon miam-Ô-fruit du matin, et d'incorporer de la bergamote un peu partout, de la tarte au citron au lemon curd, en passant par le sucre blond ou le parmesan végétal parfumés. Bien sûr, cette recette fonctionne très bien aussi avec des citrons jaunes.

Dans ces petits muffins, il n'y a même pas de purée d'amande (et pourtant, elle se marie très bien avec la bergamote), juste de l'huile d'olive, un mélange de farines de blé et de riz (pour la légèreté) et un peu de lait d'amande pour le plaisir. Je signale aux  indécis que l'huile d'olive est très agréable dans les pâtisseries, car sa saveur s'estompe à la cuisson : ici on ne la sent presque pas, et de toutes façons elle se marie très bien avec l'acidité du citron. Ne vous gênez pas pour l'utiliser dans les recettes nécessitant du beurre fondu (cakes, pâte à crêpes...) : ils seront plus sains et plus légers! Attention, ces muffins ont tendance à s'assécher rapidement : consommez-les le jour-même, ou congelez-les!


 


IMG_4881 Blog

 


Recette : muffins au citron bergamote et à l’huile d’olive
Pour 6 muffins

100 g de farine de blé type T80
40 g de farine de riz
1 c. à soupe de poudre à lever
80 g de sucre blond
1 œuf
10 cl de lait d’amande
30 g d’huile d’olive
Les zestes d'1 citron bergamote


Préchauffer le four à 180 °C.

Mélanger les farines avec la poudre à lever. Dans un autre récipient, battre vivement l’œuf avec le sucre, puis ajouter l’huile d’olive, le lait à peine tiédi et le zeste de citron. Ajouter le mélange farine / poudre à lever d’un seul coup et mélanger très grossièrement à la fourchette : il doit rester des traces de farine. Répartir dans 6 empreintes à muffins en sillicone ou huilées et farinées et faire cuire 20 minutes environ : la lame d’un couteau doit ressortir sèche.

     

 

IMG_4945 Blog copie    IMG_4892 Blog copie     

 

 

S'il vous reste des zestes, préparez-vous un peu de sucre à la bergamote : mixez finement 50 grammes de sucre blond pour les zestes d'un citron bien lavé. A saupoudrer sur un yaourt, une salade de fruit, des crêpes ou à incorporer à la place du sucre dans un dessert au chocolat...




IMG_4950 Blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 13:21 - Commentaires [10] - Permalien [#]

11 février 2013

Autour d'un porridge d'avoine...


Est-ce dû aux longues journées d'hiver? Au froid qui donne envie de se réchauffer à peine sorti(e) de sous la couette? A un petit ras-le-bol de l'éternel café-tartines? Vous êtes nombreuses depuis quelques jours à me demander des idées de petit-déjeuner qui change.

Personnellement, je n'aime pas trop manger la même chose chaque matin. Au contraire, le petit déjeuner doit être une fête : c'est le premier repas de la journée, celui qui donne des forces et réveille les papilles après le long jeûn de la nuit. J'essaie donc toujours, même lorsque j'ai peu de temps devant moi, de le rendre original, nutritif et gourmand. J'apprécie particulièrement le Miam-Ô-Fruits de France Gillain, un modèle d'équilibre végétalien riche en vitamines, en minéraux et en "bonnes" matières grasses, que j'essaie de préparer le plus souvent possible. Mais il m'arrive d'avoir envie de quelque chose de plus réchauffant et ces jours-là, les flocons d'avoine sont l'option rêvée pour démarrer la journée sur une note chaude et réconfortante. Et en plus, c'est beaucoup plus rapide à préparer.

L'avoine est une céréale particulièrement riche en minéraux (magnésium, phosphore, fer, zinc et sélenium) et en vitamine B1, nécessaire au bon fonctionnement des muscles et du système nerveux. Pas très attrayante sous sa forme brute, elle est délicieuse et beaucoup plus vite prête sous la forme de flocons, surtout cuits dans un peu d'eau avec une pincée de sel - ce qui rend ses fibres plus digestes : c'est le fameux porridge ecossais. La recette originale étant un peu austère, j'y ai bien sûr apporté mes "petits plus" sains et gourmands. Et comme tout le monde n'a pas la chance d'avoir des placards bourrés de super aliments, je vous propose deux variantes : le porridge "superfood" et le porridge gourmand. J'achète le sucre de coco chez Biocoop et la lucuma ainsi que le cacao cru chez Sol Semilla.

Bien sûr, libre à vous de varier les laits végétaux, de troquer la poire pour une autre fruit de saison, le sucre pour du sirop d'agave ou d'érable, les noisettes pour des amandes ou des noix et d'y ajouter les fruits secs (raisins, cranberries, baies de gogi) et les épices (vanille, cannelle, gingembre, etc...) que vous souhaitez. En été, inutile de faire cuire vos flocons : faites-les plutôt tremper toute une nuit dans du lait végétal avant d'y ajouter ce que vous voulez : miel, fruits rouges, pollen...



IMG_5057 Blog

 

 

Porridge superfood (pour une personne)

50 g de flocons d'avoine
15 cl de lait d'avoine
10 cl de lait d'amande
1 petite poire
2 c. à café de purée de noix maison
1 c. à café de sucre de coco
1 c. à café de lucuma
3 fèves de cacao cru concassées

Porridge gourmand (pour une personne)

50 g de flocons d'avoine
15 cl de lait d'avoine
10 cl de lait d'amande
1 petite poire
2 c. à café de purée de noisette
1 c. à café de sucre intégral
1 c. à café de poudre de cacao non sucré
4 noisettes hâchées


                La recette :

Mettre les flocons dans une petite casserole et recouvrir de lait. Porter à ébullition, ajouter la poire en petits
cubes, puis baisser le feu et faire cuire 5-10 minutes à feu très doux, jusqu'à ce qu'il reste juste un peu de lait 
et que les flocons soient bien onctueux. Ajouter le reste des ingrédients, bien mélanger et servir bien chaud.




IMG_5077 Blog    IMG_5071 Blog     

 

 

Je ne suis pas la seule à aimer le porridge au petit dej' : Allez donc jeter un coup d'oeil à la petite recette perso de Clea ou aux étonnantes variantes de Mely : magique, à l'orge perlé ou au pollen!

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 15:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

05 février 2013

Un miso, des misos... et une petite crème dessert


Et hop, le petit dernier est en librairie! Certes, le sujet est moins rassembleur que les crêpes, mais il a le mérite de faire découvrir un de ces ingrédients-santé dont les japonais ont le secret, presque complètement inconnu chez nous, quand il n'est pas réduit à un simple bouillon agrémenté de 3 petits morceaux de tofu flottant. Et pourtant, le misoc'est bien plus que ça! 


 

TBMiso-300-10cm



Saviez vous, par exemple, qu'il existe différentes sortes de misos, determinés par les céréales employées pour leur fabrication ou leur durée de fermentation? Que cette étrange pâte de soja fermenté (ne partez pas!) est exceptionnellement riche en protéines végétales, en minéraux et surtout en enzymes digestives, d'où son surnom au Japon de "tueur des médecins"? Qu'il peut se glisser un peu partout, de la mayonnaise au croque monsieur, en passant par le "faux-mage" végétal et le risotto? Et que le miso blanc, si doux et onctueux que certains le dégustent à la petite cuiller, comme une autre pâte à tartiner beaucoup moins healthy, est même un allié inatendu des desserts? 

 

 

IMG_5055 Blog

 


Dans cette petite crème vite-prête, il y a de la crème d'avoine, une farine précuite à la vapeur au pouvoir épaississant, à ne pas confondre avec son homonyme en brique, une bonne dose de miso blanc pour l'onctuosité et quelques épices douces : cannelle, gingembre et cacao non sucré - oui le cacao est une épice. Très fondante et parfumée, elle se mange à la petite cuillère, sur un fond de tarte crue ou sur quelques lamelles de pomme caramélisées. 

 

 

 

IMG_5043 Blog2IMG_5026 Blog2     

 

 

Petites crèmes d'avoine aux épices douces et miso blanc
Pour 2 personnes

20 g de crème d'avoine
150 ml de lait d'avoine
2 c. à café de miso blanc
1 c. à café de sirop d'agave
1 c. à café rase de cacao en poudre non sucré
2 pincées de cannelle en poudre
1 pincée de gingembre en poudre


Mélanger la crème d'avoine avec un peu de lait afin d'obtenir une crème bien homogène, puis délayer petit à petit avec le reste de lait. Verser dans une casserole et faire chauffer tout en remuant, jusqu'à ce que la préparation ait une texture crémeuse. Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger. Servir tiède.

 

 

Miso ne coûte que 4,95 euros et vous y trouverez 15 recettes sucrées, salées, japonisantes ou carrément décadentes ainsi, bien sûr, que plein d'informations sur ce condiment extraordinaire bourré de bonnes choses. Le printemps est bientôt là : c'est le moment de s'y mettre!

Le sommaire, pour vous mettre en appetit : 


Recettes salées :

Soupe miso
Misonnaise
Crème de tomates séchées au miso blanc
« Faux-mage » végétal aux deux misos
Velouté de carotte et potimarron au miso brun
Petits flans à la betterave et au miso brun
Purée de pomme de terre, gingembre et miso blanc
Croque miso chèvre-aubergine
Tarte à la tomate, crème sésame et miso brun
Risotto printanier au miso blanc

Recettes sucrées :

Pâte à tartiner à l’orange, amande et miso blanc
Soupe glacée de fraises, à la menthe et au miso blanc
Crème brûlée framboises et miso blanc
Millet-au-lait aux poires, amandes et miso blanc
Yaourt glacé à la mangue, thé vert et miso blanc

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 21:24 - Commentaires [30] - Permalien [#]

02 février 2013

Orange curd au gingembre, sans oeuf ni beurre


Aujourd'hui c'est la Chandeleur et donc à la maison c'est crêpes, galettes et re-crêpes. Ce qui ne devrait pas vous étonner vue mon actualité littéraire. Je ne vous proposerai donc pas une énième recette de crêpe, il y en a plein dans mon livre, mais plutôt une petite crème vite-prête, à tartiner à l'heure du goûter. J'aime beaucoup les curd, mais je trouve que la recette est un peu riche en oeufs et en beurre. Du coup, j'ai ma formule perso à la purée d'amande blanche : ça tombe bien, son mariage avec les fruits et les agrumes en particulier est toujours très réussi. Voici donc un orange curd à la purée d'amande et au gingembre, sans oeufs ni beurre. Encore plus simple que la recette classique : on mixe le jus d'orange avec les autres ingrédients, on fait épaissir à la casserole et c'est tout. Bien sûr, vous pouvez remplacer le gingembre par un peu de cannelle, de vanille ou de cacao en poudre, ou donner un petit air estival à vos crêpes en ajoutant un peu de fleurs séchées ou d'huile essentielle de lavande à votre préparation.

 

 

IMG_4967 Blog

 

Orange curd au gingembre
Sans œufs ni beurre

Pour un bol

200 ml de jus d’orange
50 g de purée d’amande blanche
40 g de sucre blond
1 c. à soupe d’arrow root
1 c. à café de pulpe de gingembre frais (2 cm de racine)
 

Mixer le jus d’orange avec la purée d’amande blanche, le sucre blond et l’arrow-root. Verser dans une casserole et faire chauffer tout en remuant constamment jusqu’à ce que le mélange épaississe, verser dans un bol, ajouter la pulpe de gingembre, mélanger et laisser refroidir. 



Et pour accompagner tout ça, un petit cadeau pour celles (et ceux) qui n'ont pas (encore) mon livre : la crêpe au lait d'amande et au gingembre (clic) en ligne sur le site de Glamour. 

 

 

 

IMG_4986 Blog2

 

      

 

 

Joyeuse chandeleur!

 

 

 

 

 

 

Posté par plaisirsante à 18:49 - Commentaires [14] - Permalien [#]

29 janvier 2013

Parmesan végétal à la pistache et tartelette express aux épinards

 

J'ai beau avoir une (légère) tendance végétarienne et être totalement accro aux légumes et aux purées d'oléagineux, je mange aussi régulièrement des oeufs (frais, bio et le moins cuits possible, pour préserver les vitamines), du poisson une ou deux fois par semaine, des fruits de mer (miam les huîtres) et même de la viande à l'occasion (chez les autres, ça coûte moins cher) (ben quoi?!). Il parait qu'on appelle ça flexitarisme, moi je dis juste que je mange un peu de tout, parce que c'est bon pour moi, mais aussi - et surtout - pour le plaisir. 

Ceci étant dit, j'aime bien, de temps en temps, tester des alternatives végétales comme le seitan ou le tofu soyeux. C'est différent, c'est bon, c'est amusant et ça permet d'élargir un peu son horizon culinaire. Prenez le fromage par exemple : il existe sur la toile des dizaines de recettes de "faux-mages" végétaux, qui certes ne valent pas un bon Mont d'or fermier tout dégoulinant et parfumé au vin blanc (oui je suis enceinte, oui je suis en manque), mais permettent de sortir un peu des sentiers battus et de se bricoler un sandwich, un gratin ou un risotto 100% végétal.

Le parmesan végétal en est un très bon exemple : prêt en 3 minutes, il est non seulement délicieux mais en plus plein de bonnes choses (protéines et minéraux des oléagineux, vitamine B de la levure maltée) et surtout déclinable à volonté. Le processus est ultra simple : on torréfie légèrement si on le souhaite les graines choisies (amandes, sésame, cajou, graines de courge ou de tournesol...), on les moud finement avec un petit mixeur ou mieux, un moulin à café électrique, puis on les mélange avec la levure et le sel. Faites-en un petit pot, conservez-le au réfrigérateur pendant une à deux semaines et saupoudrez-le sur tout ce qui vous plaira : vous pouvez même en ajouter un peu dans une vinaigrette. Mais ne le faites pas cuire, ce serait dommage!

Dans mon parmesan du jour, j'ai mélangé des amandes (protéines, calcium et anti-oxydants-jolie-peau), des noix de cajou (magnésium et acides gras mono insaturés) et des pistaches pour le goût. Les pistaches sont chères, surtout en bio, mais elles sont beaucoup plus riches en saveur que la plupart des oléagineux et très peu suffit pour parfumer quoi que ce soit, d'ailleurs ce sont elles qu'on sent le plus dans cette recette.




IMG_4660 BlogIMG_4674 Blog    

 

Parmesan végétal à la pistache
(Pour un petit pot)

20 g d’amandes
20 g de noix de cajou
10 g de pistaches
1 cs de levure maltée
½ cc de sel

Torréfiez légèrement les amandes et les pistaches pendant quelques minutes dans une poêle à sec. Mixez-les finement avec les noix de cajou, à l’aide d’un petit mixeur ou d’un moulin à café électrique. Ajoutez le sel et la levure de bière et mélangez bien.


 

 

IMG_4619 Blog4

 


J'ai saupoudré mon parmesan végétal sur de petites tartelettes aux épinards toutes simples. La pâte est légèrement sablée grâce à l'huile d'olive et aux flocons d'avoine : ne les mixez pas trop finement! Attention aussi aux quantités d'eau : vous devez pouvoir former une boule à peine friable et pas trop souple. Etalez-là du plat de la main pour ne pas la casser avec un rouleau (ça vous fera de la vaisselle en moins). Bien sûr, vous pouvez réaliser cette recette avec des épinards frais : faites-les juste "tomber" quelques instants dans une grande casserole avec un peu d'huile d'olive et une gousse d'ail écrasée. 


Tartelettes aux épinards
(Pour 4 personnes)

Pour la pâte :
80 g de farine de riz complet
70 g de flocons d’avoine
2 cs d’huile d’olive
1 cc de sel

Pour la garniture :
400 g d’épinards surgelés

1 cs de crème soja
Sel, poivre
Parmesan végétal

Préparez la pâte : mixez grossièrement les flocons d’avoine, puis mélangez-les avec la farine de riz, le sel et l’huile d’olive. Ajoutez juste assez d’eau (environ 60 ml) pour former une boule de pâte. Etalez-la à la main dans 4 petits moules à tartelettes. Faites de petits trous avec une fourchette et faites cuire 15 min. à 170 °C.
Faites cuire les épinards, égouttez-les puis mélangez-les avec la crème, le sel et le poivre. Répartissez sur les fonds de tarte précuits et remettez au four pendant 5 minutes. Sortez-les du four, saupoudrez de parmesan végétal et servez tout de suite.


Quelques idées pour finir votre parmesan végétal aux pistaches : sur un risotto d'hiver au potimaron, dans un dip apéro au tofu soyeux et à la purée d'amande ou sur une salade de crudités de saison... N'hésitez pas à créer vos propres variantes et à les partager dans les commentaires!

 




 

 

 

Posté par plaisirsante à 22:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]



« Début   1  2  3  4  5  6    Fin »
Derniers messages
Derniers commentaires