OUF !!

Nos deux cents cartons sont passés du 12ème arrondissement à la banlieue Gentilléenne, les enfants sont inscrits à l’école et notre nouveau chez-nous est enfin quasi fonctionnel. Il faut dire que le mois d’août a été riche en émotions : entre la plomberie défaillante qui nous empêche d’utiliser lave-linge et lave-vaisselle (j’ai retrouvé mes 20 ans au lavomatic), les livreurs qui refusent de monter la table de 40 kilos ou The Hulk (mon nouveau frigo américain taille mamouth) et les enfants qui boudent à l’idée de ne plus voir leurs copains d’école, je dois bien avouer que pour la première fois de ma vie j’attaque la rentrée plus fatiguée qu’avant les vacances ! Mais tous ceux qui ont déjà vécu ça connaissent la chanson des trois D - il paraîtrait que les trois plus grosses causes de stress sont le Deuil, le Divorce et le Déménagement.  Ah bon…??

Bref, les bonnes nouvelles maintenant : je dispose désormais d’une magnifique cuisine de 12 mètres carrés avec plan de travail en béton, baie vitrée sur jardin – et un énorme frigo, donc. Pour ceux qui ne le savaient pas, je peux maintenant rappeler l’envers du décors de ma vie précédente : une petite cuisine de 4 m2 et des photos prises debout sur l’évier - le décor étant disposé tant bien que mal sur les plaques de cuisson. Un miracle que je ne sois jamais tombée, mais j’ai souvent eu très chaud aux fesses (ahah) et pour mon appareil photo. Allez, je ne résiste pas à partager cette splendeur avec vous :

 

Cuisine    



La jolie recette qui suit devait être postée avant le déménagement, et puis le cahier sur lequel je l’avais notée a disparu dans un carton et il a fallu que j’attende qu’elle refasse surface pour la mettre sur le blog. Je ne suis plus très loin du cheese cake (cru et vegan) parfait je crois ! La version du jour : un délicieux fond biscuité au amandes et au cacao, une couche de compotée d’abricots et une crème (trèèès) onctueuse à la noix de cajou et à la lucuma. Et le petit bonus : on peut le déguster telle quelle dans les 48 heures, ou le congeler et le dévorer seulement 5 minutes après la sortie du congélo (ou même tout de suite, comme la green-vorace je suis, mais avec des dents solides). La lucuma commence vraiment à se trouver un peu partout, mais vous pouvez la supprimer carrément, ou la remplacer par une à deux cuillerées de cacao en poudre et/ou une belle pincée de cannelle, car elle n'est là que pour parfumer la crème.  

** Très belle fin d’été à tous et bonne reprise ! **

 

Blog 3    

   

Cheesecake glacé aux abricot et à la lucuma 

Pour 1 gros cheesecake (ou 2 petits)

Pour le crust
20 g d’amandes non mondées
15 g de flocons d’avoine
2 cc de pépites de cacao cru
15 g de beurre de cacao cr
2 cc de sirop de coco
1 pincée de sel

2 abricots
1 cc de sucre de coco
1 cc de jus de citron

Pour la crème lucuma :
80 g de noix de cajou (trempées 4 heures au préalable)
60 g de crème de coco
30 ml de lait d’amande
3 cc de sirop de coco
2 cc de jus de citron
1 cs de lucuma
1 belle pincée de vanille en poudre
 

Préparer le crust : moudre grossièrement les amandes (préalablement toastées si souhaité). Ajouter les flocons d’avoine, le sel et les pépites de cacao cru, donner un rapide coup de mixer afin de conserver de la texture et du croustillant. Ajouter le sirop de coco et le beurre de cacao fondu à feu doux, mélanger et former une boule de pâte. L’étaler à la main, en tassant bien, dans le fond d’un grand cercle (ou deux petits) à pâtisserie. Mettre au réfrigérateur.

Dans un bol, écraser grossièrement les abricots dénoyautés avec le sucre de coco et le jus de citron. Si vous souhaitez congeler vos cheesecakes, je vous conseille de les poêler 5 minutes dans une casserole à feu moyen pour réduire leur teneur en eau. Répartir sur le crust.

Rincer et égoutter les noix de cajou. Les mettre dans le bol du blender avec la crème de coco (prélevée sur le dessus d’une boite), le lait d’amande, le sirop de coco, le jus de citron, la vanille et la lucuma. Mixer longuement, jusqu’à l’obtention d’une crème bien lisse et homogène. Verser sur les abricots. Remettre au réfrigérateur et laisser prendre pendant 10 heures environ. Démouler et servir, ou réserver au congélateur, un mois maximum. 



Blog 1