Il y a bien longtemps, lorsque l'homme vivait dehors et n'avait l'hiver qu'un petit feu de bois pour se réchauffer et jouer de la guitare, il se trouvait contraint d'augmenter sa ration calorique quotidienne afin d'affronter les grands froids et  couvrir ses dépenses énergétiques.

Aujourd'hui, merci bien, les appartements sont chauffés (enfin, presque toujours). Et si certaines d'entre nous pretextent un plongeon dans la piscine ou une ballade au grand air pour s'envoyer un petit pain au chocolat de derrière les fagots,  c'est plus par besoin de réconfort que de gras sous-cutané. 

Car un autre fléau domine désormais nos âmes tourmentées : la dépression saisonnière. Une maladie très en vogue dans nos pays développés, qui pousse ses victimes à s'équiper de lampes hors de prix et à faire la tronche dans les transports en commun.

Et finalement, qu'y a-t-il de meilleur qu'un bon petit plat pour se changer les idées?

Voici donc, pour remonter le moral des troupes, des ravioles bien nourrissantes, fourrées au panais et à la noisette (un mariage très réussi que je décline à toutes les sauces). La recette de la pâte est tirée du livre de Cléa, Quinoa. Un grand classique que je vous conseille d'ailleurs vivement.

Comme je n'avais pas de farine de quinoa, j'ai mixé farine d'epeautre et farine de blé bise, ce qui donne à ces ravioles un petit air rustique seyant à merveille au panais. J'ai mis un peu plus d'huile et de lait que Cléa, car ma pâte semblait trop friable. Pour la recette originale, je vous renvoie vers le livre...




Ravioles d'épeautre au panais et à la noisette
sur lit de blettes



Cadr_e_1



Pour trois ou quatre personnes :


Pour les ravioles :
125 grammes de farine de blé T80
75 grammes de farine d'épeautre
2 oeufs
1 cuillerée à soupe d'huile d'olive
1 cuillerée à soupe de lait de riz

Pour la purée de panais
:
200 grammes de panais
1 cuillerée à soupe rase de purée de noisette
1 cuillerée à café de purée d'ail
1 cuillerée à café d'huile d'olive
Sel et poivre

1 botte de blettes



Préparer la garniture :
Eplucher les panais, les couper en grosses rondelles et les faire cuire 10 minutes dans de l'eau bouillante.
Egoutter, puis mixer avec le reste des ingrédients. Réserver.

Préparer la pâte à ravioles :
Mélanger les deux farines. Incorporer les oeufs un par un, puis ajouter l'huile et le lait. Former deux boules de taille identique. Etaler chaque boule le plus finement possible sur le plan de travail fariné, en forme de rectangle.

Sur le premier rectangle, répartir de petits tas de panais espacés d'environ 3 centimètres. Autour de chaque cuillerée de garniture, humidifier légèrement la pâte à l'aide d'un pinceau.
Recouvrir avec le deuxième rectangle de pâte, bien appuyer entre les tas de garniture afin de souder les bords, puis découper les ravioles. Bien souder la pâte en appuyant sur les bords.

Laver les blettes, les découper en tronçons, et les mettre dans un wok ou une poêle profonde. Couvrir d'eau à niveau. Couvrir et faire cuire à feu vif 5 minutes environ, puis déposer délicatement les ravioles sur les légumes. Couvrir à nouveau et laisser cuire une petite quinzaine de minutes supplémentaires.
Il est possible de faire cuire les ravioles en deux fois si votre recipient est trop petit. Dans ce cas, rajouter un peu d'eau avant la seconde fournée, afin que les blettes d'attachent pas et que les ravioles aient suffisament de vapeur d'eau pour cuire correctement. Bien sûr, les blettes seront très cuites...

Servir les ravioles sur un lit de blettes, et saupoudrer de noisettes concassées et d'un peu de parmesan ou de gomasio...