Voici venue la saison des bonnes résolutions, de la détox au raisin et de la comfort food : il m'a donc semblé que c'était le moment idéal pour relancer ce bon vieux blog (8 ans quand même).

Ca demande beaucoup de temps un blog de cuisine : il faut créer la recette bien sûr, puis la photographier - un véritable challenge quand on n'a que 4 heures d'ensoleillement par jour et très envie de dévorer son sujet - qui refroidit lentement. Et surtout, il faut trouver quelque chose de passionnant à raconter autour du kale ou de l'huile de coco (les tendances lourdes de 2015), avec style et sans fautes d'orthographe s'il vous plait. Et c'est là que ça coince : quand l'inspiration me manque, je range mon appareil dans un coin, mes recettes dans d'obsurs sous-dossiers et j'attends que ça revienne. Parfois pendant des mois. Je n'en suis pas très fière, mais je m'étais toujours promis que ce blog resterait un espace de plaisir, même si c'est aussi, en quelques sortes, un outil de travail. Paradoxe avec lequel je jongle comme je peux.

Heureusement, il y a toujours quelqu'un - ou quelquechose - pour relancer la machine et cette fois c'est Chiara, l'auteur du joli blog Baci di dama, qui s'en est chargée en me demandant de créer une recette pour illustrer notre échange autour de la cuisine sans gluten. Une italienne privée de pizza à cause de la maladie coeliaque c'est quand même bien dommage, alors j'ai recyclé ma socca / cécina en pâte à pizza express. Et donc un peu magique, puisque la "vraie" pâte à pizza, normalement, c'est quand même 1h30 de levée et pas mal de petrissage. Tandis que là, 2 ingrédients, 30 minutes de repos (le temps de préparer la garniture) et un petit passage à la poêle suffisent pour obtenir une base très pratique à customiser avec les ingrédients du placard. 



Retouche 1   



Ok, ça ressemble plus à une grosse crêpe qu'à la pâte à pain du pizzaiolo, mais une fois garnie et passée au four elle joue très bien son rôle, d'ailleurs je l'ai faite trois fois la semaine dernière (sous les acclamations du public). Ne trainez pas trop pour la dévorer par contre, car la pâte ramolli un peu en refroidissant.


 

Retouche 2     

 

Voici deux suggestions de garnitures encore de saison mais plus pour très longtemps. Heureusement, j'ai déjà quelques petites idées pour l'hiver... 

- La Classique : tomates fraîches, ail, olives, tournesol et parmesan,
- La Croustifondante : aubergines, oignons rouges, crispy-kale et graines de courges. 
(Recettes ci-dessous)



Retouche 8   

 

Pizza Socca

Pour 4 petites pizzas

200 g de farine de pois-chiche
200 ml de lait d’avoine ou de soja
2 cs d’huile d’olive (+ pour la cuisson)
1 cc café de sel
Aromates au choix (basilic, herbes de provences, curcuma…)

Mélanger la farine avec le sel et les aromates. Ajouter le lait petit à petit, tout en remuant, puis 200 ml d’eau et enfin l’huile d’olive.  Bien mélanger afin d’obtenir une pâte à crêpe épaisse et homogène.  Laisser reposer 30 minutes à température ambiante.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle, y verser une louche de pâte et laisser cuire jusqu’à ce que de petites bulles se forment à la surface. Faire glisser sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Recommencer l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients.

Garnir vos pizzas à volonté, puis faire cuire 10-15 minutes à 210 °C (th. 7).

 

Les garnitures :

La Classique : 2 tomates écrasées, 1 gousse d’ail écrasée, 1 dizaine d’olives noires, 1 cuil. à soupe de copeaux de parmesan et deux cuillerées à café de graines de tournesol. Arroser d’huile d’olive. 

La Crousifondante : 1 aubergine en rondelles cuites à la poêle avec un peu d’huile d’olive, 1 petit oignon rouge émincé, 1 grande feuille de kale en lanières, (sans la tige),  2 cuil. à café de graines de courge, huile d’olive

 

 

 

Retouche 4

 


 
Deux petits affamés dans les pattes et de la pizza maison même un lundi soir, si si c'est moi qui l'ai fait !


*********