Noël est pour le mois prochain et je constate en me baladant sur les blogs que pas mal de menus sont déjà en cours d'élaboration.
Il faut dire que ça n'est pas rien de choisir, tester, goûter, recommencer et surtout penser à tout le monde, de celui qui n'aime pas les huitres à celui pour lequel un bon repas de fête ne se termine pas sans bûche choco-marron au coeur de plâtre...

Le mien est prêt, il est en ligne ici et je peux vous dire qu'on s'est beaucoup amusé  et qu'on a bien mangé!

Sur la base d'ingrédients traditionnels, j'ai bien sûr fait une large place à mes petits chouchous : agar-agar, purées d'oléagineux et laits végétaux (...). Certaines recettes sont sans gluten, d'autres sans lait de vache et toutes sont sans beurre : pour passer des fêtes gourmandes sans crise de foie (pour la gueule de bois, c'est vous qui voyez...).


Mais en attendant les guirlandes et les bougies, retour au gris mois de novembre pour une recette de saison...

Cette petite tatin est vraiment ultra-simple à réaliser : une pâte sucrée à l'huile d'olive (rassurez-vous : on ne sent pas du tout le goût de l'huile), quelques morceaux de coing, une touche de vanille et une goutte de rhum, pour le coté exotique.

Au goût c'est une petite merveille : le goût acidulé du coing est délicatement chamboulé par la douceur de la vanille et la force du rhum.

Sur ce, je crois bien que j'en ai fini avec les coings!

            

Tatin de coings, rhum-vanille 



Clem_cadr_e_4


Pour deux mini-tatins :

La pâte :
80 grammes de farine de blé T80 (ou un mélange de farine de blé et de farine de riz)
1 cuillerée à soupe d'huile d'olive
1 cuillerée à soupe de sucre vanillé

La garniture :
1 coing (300 grammes environ)
2 cuillerée à soupe de sucre blond
1 cuillerée à soupe de sirop d'agave
2 cuillerées à café de rhum
4 gouttes d'essence de vanille


Préparer la pâte : mélanger la farine et le sucre, ajouter l'huile puis un peu d'eau afin d'obtenir une boule souple.
Diviser en deux et étaler deux petits cercles.

Eplucher et découper le coings en morceaux, faire cuire dans de l'eau bouillante pendant 10 minutes puis égoutter et remettre dans la casserole avec une cuillerée à soupe d'eau et une cuillerée à soupe de sucre blond. Laisser caraméliser légèrement pendant 5 minutes, puis repartir dans des moules à tartelette.

Mélanger le rhum, la vanille et le sirop d'agave. verser sur les coings.

Recouvrir de pâte. Rabattre les bords sous les coings. Percer une petite cheminée au centre de la pâte avec la pointe d'un couteau.

Enfourner à 190° pour 25 minutes.

Déguster tiède ou froid.


Le coin du coing...

Crèmes brûlées en agar-agar : coing, épices et chocolat
Crumble de coings rôtis au miel et brousse à la vanille

Crumble épicé aux poires et aux coings, crème noisette
Muffins au coing confit, au sirop d'érable et aux noisettes
Petits pots de coing chocolaté
Soufflés au coing et à la fève tonka